La cité ancienne de Pingyao

Les portes de la cité ancienne de Pingyao


Inscrit: 1997 Critères: C (ii) (iii) (iv)

Fondée au XIVe siècle, Ping Yao est un exemple exceptionnellement bien préservé de cité chinoise Han traditionnelle. Son tissu urbain est l'exemple même de l'évolution des styles architecturaux et de l'urbanisme en Chine impériale durant cinq siècles. Les imposants édifices liés à l'activité bancaire sont particulièrement intéressants et rappellent que Ping Yao fut le centre bancaire de toute la Chine au XIXe siècle et au début du XXe siècle.

La cité ancienne de Pingyao, situé dans le chef-lieu du district du même nom, dans la province du Shanxi, a été construite sous les Zhou, c'est-à-dire entre le XIe siècle et 256 av. J.-C., et elle a été étendue en 1370, sous les Ming, aussi, a-t-elle une histoire de plus de 2 000 ans.

Construction ancienne de Pingyao

La muraille d'enceinte de la cité est longue de 6,4 km. C'est l'une des premières murailles au niveau du district en Chine. D'un style et d'une structure propres aux Ming, la muraille est la plus imposante de toutes les autres qui existent. D'une forme carrée, elle est haute de 12 mètres et épaisse en moyenne de 5 mètres. Bâtie d'argile damée, elle a un revêtement de briques. Sur sa couronne, est installé un système d'évacuation d'eau. Sa partie supérieure portant des créneaux, la muraille est protégée à l'extérieur par une douve, profonde de 4 mètres. Aux quatre côtés de la muraille, on trouve six portes, deux respectivement ouvertes à l'est et à l'ouest, une au sud et su nord. Chacune de ces portes est munie d'une partie saillante, ce qui donne l'impression d'une double porte. Ainsi, l'ensemble de la muraille ressemble à une tortue : les deux portes du sud et du nord font penser à la tête et à la queue de la tortue, et les quatre portes de l'est et de l'ouest sont comme ses quatre pattes.

Construction ancienne de Pingyao

A l'extérieur de la porte sud, il y a précisément deux puits. De la sorte, se présente l'image d'une tortue grimpant vers les puits. Les six portes sont chacune surmontées de pavillons, et les quatre angles de la muraille sont renforcés de bastions hauts de 7 mètres. Sur la couronne, sont aménagées encore de terrasses séparées entre deux de 50 mètres. Par ailleurs, il y a 72 tours de guet et 3 000 créneaux.

A l'intérieur de la cité, les offices, les maisons, les magasins et les autres constructions gardent leur aspect original, cela facilite l'étude de la construction de villes sous les Ming. La cité a été classifiée sur la liste de la protection d'Etat.

 

 


Copyright © 2001   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.