Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  PHOTOS

  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 13:26(GMT+8), 20/01/2004
HORIZON  

CHRONOLOGIE : GRANDES DATES DE RELATIONS SINO-FRANCAISES

Le 27 janvier 1964, la Chine nouvelle et la France ont établi des relations diplomatiques grâce aux initiatives du Général de Gaulle et du Président Mao Zedong ainsi que des deux Premiers ministres Georges Pompidou et Zhou Enlai ; il s'agissait d'un bel exemplaire historique inaugurant l'ère des échanges de coopération amicale entre nos deux grandes nations, aussi entre l'Orient et l'Occident ; c'était aussi un grand évènement dans les annales des affaires internationales.

PRELUDE

« La reconnaissance de la Chine nouvelle par le gouvernement français avait été examinée dès 1949. Le projet n'avait point eu de suite du fait de la guerre d'Indochine et de la reconnaissance par la Chine de M. Ho Chi Minh qui était alors notre adversaire. Après l'accord de Genève de 1954, la question se posait de nouveau. L'issue a été retardée du fait de la guerre d'Algérie et l'attitude hostile de Pékin au cours de ces années. Cet obstacle étant tombé en 1962, rien ne s'opposait plus à la reconnaissance... Pékin est devenu une seconde capitale du monde communiste, en même temps que celle d'un pays de 650 millions d'hommes», selon une note du Quai d'Orsay (ministère des Affaires étrangères).

---Le ler octobre 1949 fut proclamée la République populaire de Chine. Commençait alors, pour le Général de Gaulle, le temps de la réflexion ; devenu président-fondateur de la Vè République française depuis janvier 1959, viendraient la période du dégel, puis l'heure de la résolution sur les rapports avec la Chine.

---Au début 1961, le Général de Caulle désigna Georges Pompidou comme émissaire qui réussit l'année suivante le règlement du problème algérien, éliminant ainsi un grand obstacle dans la reconnaissance de la Chine. Devenant Premier ministre, il exécutait le concept du Général pour accélérer ce processus.

---1963, dès l'été, le Général de Gaulle décida son principe qui fut l'aboutissement d'un intense ballet diplomatique entre Paris et Pékin. En septembre 1963, Guillaume Georges-Picot, président de la section Extrême-Orient du C.N.P.F et ancien ambassadeur de France à l'O.N.U. fut reçu par le Premier ministre Zhou Enlai.

Le 22 octobre, M. Edgar Faure, représentant personnel du général de Gaulle, arriva à Beijing. Pour négocier secrètement avec le Premier ministre Zhou Enlai et le ministre des A.E. Chen Yi. Il fut reçu le 2 novembre à Shanghai par le président Mao Zedong.

Après le retour de Faure, le Général donna une suite positive au document convenu qui fut rendu officiel. Un protocole d'accord fut finalisé quelques mois plus tard à Berne par notre ambassadeur Li Qingquan et M. Jacques de Beaumarchais, directeur d'Europe au Quai d'Orsay, qui mena des négociations dans la plus grande discrétion avec l'ambassade de Chine en Suisse.

GRANDES DATES DEPUIS 40 ANS :

1964

---Le 27 janvier, respectivement à 19 h de Beijing et à 12h de Paris, fut publié en même temps le communiqué conjoint : « Le gouvernement de la République populaire de Chine et le gouvernement de la République française ont établi des relations diplomatiques. Ils sont convenus à cet effet de désigner des ambassadeurs dans un délai de trois mois ».

---Le 28 janvier, le porte-parole du ministre chinois des Affaires Etrangères fut autorisé à faire la déclaration selon l'entente entre les deux parties réaffirmant que le gouvernement de la République populaire de Chine est le seul gouvernement légal représentant le peuple chinois tout entier et que Taiwan fait partie intégrante du territoire chinois.

---Le 30 janvier, le Président Mao Zedong reçut une délégation parlementaire de France conduite par François Bernard, exprimant l'espoir que la France respecte ses engagements sur la question de Taiwan...

---Le 31 janvier, le Général de Gaulle donna une conférence de presse pour expliquer pourquoi il fallait nouer les rapports avec la Chine nouvelle (voir un de nos magazines).

---Le 3 février, le Premier ministre Zhou Enlai en tournée en Afrique souligna au cours d'une conférence de presse à Mogadiscio : Le fait que la France établisse des relations diplomatiques avec la République de Chine implique qu'elle cesse de reconnaître la soi-disant ''République de Chine'' représentée par la clique Tchiang Kai-chek depuis longtemps rejetée par le peuple chinois.

---Le 10 février, les autorités Tchiang Kaï-chek réfugiées à Taiwan ont annoncé la rupture de rapports avec la France.

---Le 12 février, respectivement le chargé d'affaires chinois Song Zhiguang et son homologue français Claude Chayet prirent fonctions qui fut reçut le lendemain par le Chen Yi, vice-Premier ministre et ministre des AE.

---Le 27 mai et le 2 juin, on a vu arriver respectivement à Beijing et à Paris les premiers ambassadeurs M. Lucien Peye et le général Huang Zhen. Ainsi ont pris fin avec succès le processus de nouer les rapports au niveau d'ambassadeurs entre nos deux pays.

---Le 5 et le 31 juin, M. Huang Zhen et M. Lucien Paye ont remis respectivement les lettres de créances au Président de Gaulle et au président Liu Shaoqi.

---Novembre, arrivée en France du premier groupe d'une centaine d'étudiants chinois.

1965

---Le 16 juin, le Premier ministre Zhou Enlai reçut Carol et Riboud, journaliste et photographe de la revue « Nouvel Observateur »

---Le 3 août, le Président Mao Zedong, en présence du président Liu Shaoqi, reçut M, André Malraux, envoyé du Général de Gaulle et ministre de la Culture

---le 30 septembre, à la soirée pour marquer la Fête nationale de la Chine nouvelle, Mme Erène de Lipkowski, grande amie du peuple chinois fait un rapport intitulé : « Mao Zedong dirige la Chine vers la victoire » dans lequel elle considéra le président Mao et le Général de Gaulle deux grands hommes du siècle.

---Le 22 novembre, vernissage du Salon industriel de France au Palais des Expositions de Beijing.

En visitant ce Salon le 2 décembre, le Premier ministre se dit persuadé que le Général de Gaulle serait réélu au second tour. « Je souhaite la victoire du Général de Gaulle », dit-il aux personnels français.

1966

---Avril-Mai, Première présence de la Chine à la Foire de Paris.

---ler juin, signature à Paris de l'Accord sur l'aviation civile entre la Chine et la France.

---15 juin, le Président de Gaulle reçut l'ambassadeur Huang Zhen.

---23 août, visite en Chine de la délégation de « L'Humanité » nouvelle.

1967

---17 janvier, le président de Gaulle et Mme Yvonne organisèrent une réception du Nouvel An à la quelle étaient conviés l'ambassadeur Huang Zhen et Mme Zhu Lin. Lors de leur conversation, Mme de Gaulle dit à celle-ci :« Mon mari et moi voudraient se rendre en Chine ».

---Le 23 juillet, le général Huang Zhen retourna à Beijing pour la « Révolution culturelle ».

1968

Dès l'été, les relations franco-chinoise redémarraient pour situer la période d'or de 1968-1973.

1969

---Le 28 avril, le Général de Gaulle se retira de la scène politique, avec regret de ne pas pouvoir se rendre en Chine en tant que président de la République.

---Le 20 mai, l'ambassadeur Huang Zhen regagna Paris.

---Le 22 mai, le nouvel ambassadeur Etienne Manac'h remit les lettres de créances au président intérimaire Dong Biwu.

1970

---Le 2 mars, l'ambassadeur Manac'h écrivit une lettre au Général de Gaulle, lui conseillant d'effectuer un voyage en Chine.

---Le 10 avril, dans sa réponse à Manac'h, le Général de Gaulle accepta sa proposition sans donner un délai. (« Nous voudrions se rendre à Beijing au printemps de l'année prochaine »selon Mme Yvonne, épouse du Général).

---7-21 juillet, visite en Chine de M, Béthencourt, représentant du gouvernement et ministre de l'aménagement territorial

---6-26 octobre, visite en Chine de Couve de Muville, ministre des AE.

---Le 9 novembre, décès du Général de Gaulle à Comlobey ; le drapeau en berne à la Place Tian'anmen à son hommage ; message de condoléances et couronne de fleurs du président Mao, devant la dépouille mortuaire du Général, ; le message l'exaltait comme « combattant inflexible dans la résistance à l'invasion fasciste et pour la défense de l'indépendance de la France ».

---Le 14 novembre, le nouveau Président George Pompidou reçut l'ambassadeur Huang Zhen.

1971

---13-31 juillet, visite en Chine de Alain Peyreffite qui dirigea une délégation parlementaire.

---Le 11 octobre, visite en France du ministre du Commerce extérieur Bai Xiangguo qui fut reçu par le Président Pompidou. .

1972

---29 avril -14 mai, participation chinoise à la Foire de Paris.

---5-11 juillet, visite en Chine du ministre des AE Mauric SchumanEn juillet 1972, Maurice Schumann fut parmi les ministres des Affaires étrangères occidentaux, le premier reçu en République Populaire de Chine. De même, la visite du président Georges Pompidou en septembre 1973, fut le premier voyage officiel d'un chef d'Etat occidental en R.P.C.

1973

---5 mai, vernissage de l'Exposition des vestiges archéologiques à Paris.

---1-15 juin, visite en Chine de l'ancien Premier ministre Chaban-Delmas.

---2 juin, arrivée à Paris du nouvel ambassadeur Zeng Tao.

---10-13 juin, visite en France du ministre des A.E. Ji Pengfei.

---6 septembre, inauguration de la ligne Paris-Beijing ?

---11-17, visite officielle du président Georges Pompidou, accomplissant la rencontre historique avec le président Mao Zedong, entrevue avec le président intérimaire Dong Biwu et entretiens avec le Premier ministre Zhou Enlai qui l'accompagnait aussi à Datong, Shanghai et Hangzhou.

---8 décembre, Le vice-Premier ministre Deng Xiaping reçut Mme Pierre Mesmer (Premier ministre) qui dirigeait une délégation pour célébrer l'ouverture de la ligne Paris-Beijing.

1974

---29 octobre, inauguration officielle de la Ligne Beijing-Paris et suivie en novembre d'une imposante délégation chinoise conduite par le vice-ministre du commerce extérieur Cai Shufan, à laquelle le Premier ministre Jacques Chirac et maire de Paris réserva un accueil chaleureux.

1975

---Le 30 janvier, le vice-Premier ministre reçut l'ambassadeur Manac'h qui va quitter son poste le 5 février (son successeur Claude Arnaud arriva le 22 mars)

---Le 22 mars, le président de l'Assemblée nationale populaire Zhu De reçut les lettres de créances du nouvel ambassadeur Claude Chayet.

---12-17 mai, visite en France du vice-Premier ministre Deng Xiaoping ; entretiens avec le président Giscard d'Estaing et le Premier ministre Jacques Chirac. Fondation du Comité mixte France-Chine.

1976

---5-13, visite en Chine du ministre de la Santé Simone Veil.

---3-14, visite en Chine du chef de l'Etat-major général des trois armées Guy Méri

---Les 16 et 17, décès du Président Mao Zedong ; le Président Giscard d'Estaing et le Premier ministre Jacques Chirac se recueillirent devant son portrait à l'ambassade de Chine à Paris.

---12-15 octobre, visite en France du ministre des AE Qiao Guanhua.

1977

---25 mars, M. Jacques Chirac fut élu maire de Paris et préparait un voyage en Chine.

1978

---7-12 mai, visite en France du vice-premier ministre Gu Mu.

---17-25 septembre, premier déplacement en de Jacques Chirac, ancien Premier ministre et maire de Paris. A Xi'an, il qualifiait des fouilles de guerriers d'argile « 8è Merveille du monde ».

---Visite en Chine de Raymond Barre, premier chef de gouvernement français à s'y rendre ; entretiens avec son homologue chinois Hua Guofeng ; signature d'un accord sur la coopération scientifique et technologique.

---14 décembre, signature d'un Accord bilatéral à long terme sur le développement et la coopération économique (1970-1985).

1979

---25 avril-13 mai, Ba Jin dirigea une délégation d'écrivains chinois en France, notamment à Château de Thierry où il fit ses études dans les années 20.

---15-28 octobre, visite officielle en France du Premier Ministre Hua Guofeng (aussi président du Comité central du PCC), premier dirigeant chinois le plus haut à s'y rendre. Entrevue avec le Président Giscard d'Estaing ; Dévoilement de la Plaque à la mémoire de Zhou Enlai au mur de l'Hôtel ou il logea pendant ses études en France dans les années 20, à la rue Godefroy, Place d'Italie, à côté de la mairie du 13è arrondissement de Paris. Signature de trois documents : « Accord pour le développement des rapports économiques entre la Chine et la France », «Accord sur l'Ouverture réciproque des services consulaires » et « Le Plan relatif aux échanges culturels 1980-1981 ».

---28 octobre -4 novembre, second voyage en Chine de M. Edgar Faure

1980

---9-19 juin, visite amicale en France et au Parlement européen de Mme Deng Yingchao, épouse du feu Premier ministre Zhou Enlai, vice-présidente de l'Assemblée nationale populaire et président du Comité national de la Conférence consultative du Peuple chinois,

---15-22 octobre, visite officielle en Chine du Président Valéry Giscard d'Estaing. Il fut présent à l'ouverture du Consulat français à Shanghai, et prononça un discours à l'Université Fudan, puis, il se rendit à Lhassa, premier chef d'Etat occidental au Tibet.

1981

---9-16 février, visite en Chine de François Miterrand, premier secrétaire du Parti socialiste, nouant les rapports officiels avec le PCC. Trois mois plus tard, M. Mitterrand élu président de la République.

---7 juin, M.Yang Dezhi, chef de l'Etat-major général de l'APL entamait une tournée en France, en Belgique et en Grande-Bretagne.

1982

---8 mars, le président Li Xiannien reçut une délégation du PCF, invitant le secrétaire général George Marchais à effectuer une visite officielle en Chine.

---27 août-7 septembre, visite en Chine du président de l'Assemblée nationale Louis Mermaz ?

---15 septembre, Exposition des collections de 250 ans du Louvre et de Versailles.

---14-126 octobre, visite en Chine de Georges Marchais, rétablissement des rapports entre le PCC et Le PCF.

1983

---15 mars, départ de Mme Chen Muhua, conseillère d'Etat et ministre du Commerce et de la coopération économique pour visiter 5 pays européen dont la France.

---3-5 mai, visite officielle en Chine du Président François Mitterrand ; signature d'un mémorandum sur la coopération bilatérale dans la centrale nucléaire et d'un protocole sur la coopération dans le secteur de la Radio-Télévision. A Shanghai, le Président français remit la Légion d'honneur à l'écrivain chinois Ba Jin.

1984

---Le 27 janvier, message de féminisations des Président Mitterrand et Li Xiannian, et discours radio-télévisés du secrétaire général du PCC Hu Yaobang à l'occasion du 20è anniversaire de l'établissement de rapports diplomatiques entre la Chine et la France.

---Mai, visite officielle en Chine du Premier ministre Zhao Ziyang

1985

---Sur invitation du gouvernement chinois, Mme Claude Pompidou, épouse du feu président George Pompidou, effectua sa première visite en Chine, nouant les liens avec la Fondation Song Qingling.

1986

---Visite officielle en France de M. Hu Yaobang, secrétaire général du Parti communiste chinois

1987

---Novembre, visite d'Etat en France du Président Li Xiannian

1988

---Le Centre de hautes études française de l'Université de Wuhan réalisa une enquête d'opinion selon laquelle, le Général de Gaulle a gagné l'admiration et l'estime du peuple chinois. Parmi ces actions les moeux connues par les Chinois, la résistance à l'agression allemande d'Hitler et la reconnaissance de la Chine nouvelle arrivent en tête.

1989

---le 6 juin, le Premier ministre socialiste Michel Rocard annonça à l'Assemblée nationale le gel de tous les rapports avec la Chine.

---Le 29 septembre, le ministre des A.E. Qian Qichen rencontra au siège des Nations-Unies son homologue français Rolland Dumas, indiquant que toute une série d'actions inamicales à Paris portaient atteinte au sentiment du peuple chinois et aux relations sino-françaises.

Par suite, la France a levé graduellement les sanctions contre la Chine. .

---Fin d'année, premier accord des négociations secrètes entre Paris et Taiwan sur la vente d'armes dont frégates.

1990

---Le 3 mars, M. Rocard reconnut publiquement que les sanctions économiques imposées à la Chine n'avaient aucune efficacité.

---Octobre, reprise graduelle des contacts bilatéraux après la décision prise par la CEE de rétablir les relations avec la Chine.

1991

---Le 6 juin, le gouvernement français a vendu à Taiwan 6 frégates La Fayette de 2,7 milliards de dollars.

---Le 25 juin, le vice-ministre chinois des A.E. Tian Zengpei se rendit à Paris pour négocier avec le secrétaire général du ministère français en vue d'un arrêt éventuel de la vente d'armes à Taiwan.

---ler novembre, 3è voyage de Jacques Chirac en Chine

1992

---Le 31 janvier, le ministre des A.E. Qian Qichen rencontra à l'ONU son homologue français Dumas qui évoqua la vente éventuelle des chasseurs 2000-5 aux autorités de Taiwan.

---Le 22 décembre, la France reconnut la vente de 60 mirages à Taiwan.

Par suite, le gouvernement chinois décida de suspendre les négociations avec la France sur de grands projets dont le métro de Canton et la centrale nucléaire de Dayawan, et la fermeture du Consulat français à Canton.

1993

---Mars, défaite du Parti socialiste aux élections législatives, le RPR (Rassemblement pour la France dont Chirac assume la présidence) forma le nouveau gouvernement de Balladur.

---Juillet et décembre, le gouvernement français envoya deux émissaires à Beijing pour négocier la reprise des relations franco-chinoises.

---Le 28 décembre, paracheva à Beijing un ''Communiqué conjoint'' pour régler le problème de vente d'armées à Taiwan, à l'issue des entretiens entre le vice-ministre des A.E. Jiang Enzhu et l'envoyé du Premier ministre français Jacques Frideman.

1994

---Le 12 janvier, Publication à Beijing d'un communiqué conjoint pour rétablir la confiance réciproque et normaliser les relations sino-françaises à l'occasion d'une visite du ministre des AE Alain Juppé.

---Le 28 janvier, le Premier ministre Li Peng reçut M. Alain Peyreffite, envoyé du gouvernement français, en déclarant : La décision d'établir des relations diplomatiques entre la Chine et la France a marqué une nouvelle étape dans le développement des rapports bilatéraux et produit de profondes répercussions sur le plan international.

---Avril, le Premier ministre de la cohabitation Edouard Balladur en Chine.

---Septembre, premier déplacement en Europe dont la France du nouveau président chinois, M. Jiang Zemin ; entretiens avec son homologue Mitterrand.

---Le 22 novembre, le Général de Gaulle en cire s'installa à Beijing pour le « rendez-vous historique » avec le Président Mao Zedong et le Premier ministre aussi en cire, grâce au concours de M. Thomas, directeur du Musée Grevin de Paris et de la star Mireille Mathieu.

1995

---Printemps, le portrait à cire du Premier ministre Zhou Enlai en provenance de Beijing se rencontra à Paris avec ceux du Général de Gaulle, du Président Mao Zedong et de M ? Deng Xiaoping.

---Le 8 mai, M. Jacques Chirac élu président de la République ; message de félicitations de son homologue chinois Jiang Zemin.

1996

---10 avril, visite officielle du Premier ministre Li Peng en France ; entrevues avec le président Chirac et le président du Sénat Monoré et le président de l'Assemblée nationale Séguin, et entretiens de travail avec son homologue Alain Juppé.

---Depuis novembre est rétabli entre nos deux pays un mécanisme institutionnel de concertation bilatérale sur des questions politiques d'importance majeure.

1997

---Janvier, visite en France du ministre des A.E. Qian Qichen.

---Mars, visite en France du Président de l'APN Qiao Shi.

---16 mai, signature à Beijing d'une Déclaration commune pour un partenariat global dans les rapports sino-français à l'occasion de la visite d'Etat en Chine du Président Jacques Chirac qui a eu ses entretiens avec son homologue Jiang Zemin, du 15 au 18.

Ce document de référence des relations franco-chinoises est élaboré autour du concept de multipolarité, le partenariat global sert de socle à une coopération qui vise à englober, dans une même dynamique cohérente, les échanges politiques, économiques et culturels entre nos deux pays qui membres permanents du Conseil de sécurité, ont une responsabilité particulière dans les affaires internationales.

1998

---Janvier, visite du ministre français des AE Hubert Védrine à Pékin a confirmé la volonté d'approfondir la concertation sur les questions internationales dont la crise en Irak..

---Mars, visite à Paris de Tung Kien Hwa, chef exécutif de Hongkong sur invitation du Président Chirac.

---5-7 avril, première visite officielle du Premier ministre Zhu Rongji en France et dans d'autres pays de l'Union européenne, témoignage de notre volonté de privilégier la relation avec la France

--- Mai, visite en en France de Li Ruihuan, président du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois.

---24-26 septembre, visite officielle en Chine du Premier ministre Lionel Jospin, précédée par les déplacements en Chine la même année de six ministres, et également marquée par la signature d'une déclaration sur la coopération financière internationale qui témoigne d'un engagement nouveau et des préoccupations de la Chine dans ce domaine.

1999

---janvier, visite en France du ministre des A.E. Tang Jiaxuan

---septembre, visite en France du président du Sénat Christian Poncelet

---Le 25 octobre, le président Chirac en compagnie de Mme Bernadette a offert un banquet en l'honneur de son homologue chinois Jiang Zemin et de son épouse Wang Yeping pour le second voyage en France qui débutait à Corrèze au Château Biti.

2000

---23-24 janvier, visite en Chine de M. Ernest-Antoine Seillière, président du MEDEF.

---février, visite en France du ministre des A.E. Tang Jiaxuan ;

---9-12 mars, visite en France de Luo Gan, président de la Commission des affaires politiques et légales du Comité central du PCC.

---1-2 juin, visite en Chine d'une délégation du comité France-Chine conduite par M. V. Giscard d'Estaing

---Juillet, visite en Chine du ministre des AE Hubert Védrine

---21-23 octobre, 2è visite du Président Chirac et Mme Bernadette en Chine dont à Yangzhou en compagnie du président Jiang et Mme Wang ; ce voyage comportait un important volet européen avec le sommet UE-Chine à Beijing sous présidence française de l'Union européenne, et a été l'occasion d'engager de nouveaux développements dans notre partenariat, déjà concrétisés par la mise en place d'un téléphone rouge entre Paris et Pékin et la décision d'organiser des années culturelles croisées.

2001

---16-21 mars, escale à Shanghai de la Jeanne d'Arc et du Georges Leygues

---11-18 avril, visite en France de Li Lanqing, Premier vice-ministre chinois

---17-21 avril, visite en France de Li Tieying, président de l'Académie des sciences sociales

---25 mai, visite à Pékin du ministre français des Affaires étrangères, M. Hubert Védreine, à l'occasion de la réunion des ministres des AE de l'ASEM

---27 juin, le Président Chirac reçut le vice-Premier ministre Wu Bangguo

---2-7 novembre, visite en France du vice-président Hu Jintao sur invitation du Président Chirac dans une tournée en Europe.

---6-9 novembre, visite en Chine du ministre français de l'Economie, des Finances et de l'Industrie M. Laurent Fabius.

---20-24 novembre, Exposition France-Chine 2001, inaugurée par M. François HUWART, Secrétaire d'Etat au Commerce extérieur.

2002

---Mars, visite en France de Mme Chen Zhili, ministre de l'Education, signature d'un document sur la coopération en matière éducative

---1-4 (Shanghai), 4-6 avril (Beijing), colloque organisé par le comité "France-Chine" en présence de M. Valéry Giscard-D'Estaing

--30 juin-5 -juillet, visite à Paris du ministre des Affaires étrangères Tang Jiaxuan dans le cadre du comité de soutien à la candidature de "Shanghai-Exposition universelle 2010". Présence dans la délégation du maire de Shanghai

---26-29 septembre, second voyage en France du Premier ministre Zhu Rongji après avoir assisté au IVè sommet de l'ASEM qui s'est tenu les 23 et 24 septembre à Copenhague et visant à établir un dialogue des cultures et des civilisations grâce à une initiative conjointe de la France, du Danemark, de Singapour et de la Chine

---octobre, visite en à Beijing puis à Hongkong de M. Renaud Muselier, secrétaire d'Etat des affaires extérieures

2003

---9-10 janvier, visite en Chine de M. Dominique de Villepin, ministre des Affaires étrangères

---Fin avril, visite officielle en Chine du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin

---ler- 3 juin, présence à Evian, ville est de France, du Président Hu Jintao au Sommet de dialogue entre les dirigeants des pays du Nord et du Sud, où il eut la première entrevue avec son homologue français Jacques Chirac.

---Juillet, Inauguration du Centre culturel de Chine à Pairs.

---Le 6 octobre a débuté à Paris, en présence de Mme Chen Zhili, conseillère d'Etat qui a été reçue par le Président Chirac, l' « Année de la Chine en France » jusqu'au juillet 2004 qui sera suivie de celle de la France en Chine du juillet 2004 à l'automne 2005, dans le cadre des Années croisées culturelles.

--Les 5 et 6, tenue à Beijing de la première conférence culturelle ''Unité dans la diversité'' de l'ASEM avec 16 ministres dont le Français Jean-Jacques Aillagon et représentants de 22 pays membres. Selon la « Déclaration de la Présidence », il s'agissait d'un mécanisme pour l'objectif d'identifier les valeurs communes qui peuvent rapprocher Européens et Asiatiques et de promouvoir une meilleure compréhension mutuelle et une meilleure connaissance réciproque entre les civilisations des pays de l'ASEM.

2004

---Le 6 janvier, inauguration de la ligne Paris-Guangzhou (Canton) en vertu d'un accord signé en automne dernier entre Air France et China Southern et suivie l'ouverture de celle Canton-Paris. Il s'agit de la 3è ligne après celle Paris-Beijing en octobre 1974 et celle Paris-Shanghai.

---8-9 janvier, visite en Chine du ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Nicolas SARKOZY. Lors d'une conférence de presse, il a déclaré :

« Le fait est que 2004 marque le 40ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France et que certainement les autorités chinoises ont voulu montrer en m'accordant cette audience avec le président Hu Jintao le prix qu'elles attachaient à recevoir non pas une personne mais un représentant parmi d'autres, d'un pays qui n'est pas un pays parmi les autres, puisqu'en 1964, la France a reconnu la Chine. Je pense que personne parmi les cercles dirigeants chinois, même si nous en sommes à la 4ème génération, personne n'a oublié cela ... »

---Le 24 janvier, Défilé-Carnaval du Nouvel An chinois sur les Champs-Elysées, premier du genre dans cette belle avenue du monde » pour marquer l'Année du Singe dans le cadre de celle de la Chine en France.

---26-29, premier voyage officiel en France du Président Hu Jintao, tête-à-tête avec son homologue français Jacques Chirac, son discours prononcé à l'Assemblée nationale, pour commémorer le 40è anniversaire de l'établissement de relations diplomatique entre la Chine et la France.

Yun Shan

----Le Quotidien du Peuple en ligne----




Sous Cette Rubrique
 

Le 27 janvier 1964, la Chine nouvelle et la France ont établi des relations diplomatiques grâce aux initiatives du Général de Gaulle et du Président Mao Zedong ainsi que des deux Premiers ministres Georges Pompidou et Zhou Enlai ; il s'agissait d'un bel exemplaire historique inaugurant l'ère des échanges de coopération amicale entre nos deux grandes nations, aussi entre l'Orient et l'Occident ; c'était aussi un grand évènement dans les annales des affaires internationales.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2003   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.