Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  PHOTOS

  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 15:57(GMT+8), 07/11/2003
VIE SOCIALE  

840 000 Chinois atteints du sida

Combien de Chinois sont-ils atteints du sida ? Selon Gao Qiang, vice-ministre de la Santé, la Chine compte à l'heure actuelle 840 000 sidatiques, soit 0,6 pour mille par rapport à la population nationale, ce qui place la Chine au 2e rang en Asie.

Ce chiffre, établi d'après les résultats des enquêtes épidémiologiques menées conjointement par la Chine et l'OMS, a été donné par Gao Qiang au cours de la Conférence de la Déclaration pour le Développement de l'Economie mondiale (CDDEM), baptisée aussi la "Réunion commerciale chinoise de haut niveau". Sur 800 000 personnes atteintes du sida à l'heure actuelle, 80 000 ont développé les symptômes d'une maladie. De 1985 jusqu'à ce jour le nombre cumulé de sidatiques a atteint un million, dont une partie sont décédés.

Le taux de porteurs du HIV est 0,6 pour mille, soit le 2e rang en Asie. Il grossira énormément à l'avenir, a dit Gao Qiang, si l'on ne prend pas des mesures énergiques pour contrôler la propagation de cette maladie.

Toujours selon ce fonctionnaire, la propagation du sida passe essentiellement par trois moyens en Chine. Le premier moyen est la collecte irrégulière de sang. Le manque de mesures de sécurité au cours de l'opération a été à l'origine des contaminations massives enregistrées de 1993 à 1995 dans certaines provinces chinoises, notamment le Henan et l'Anhui. Depuis la publication en 1996 de la Loi sur les donations de sang, le gouvernement central et les autorités locales ont investi 300 millions de dollars américains pour rééquiper les centres de collecte de sang dans l'ensemble du pays, ce qui a permis de réduire fortement les risques de contamination pendant l'opération.

L'usage commun de seringues pour l'injection de drogue et les rapports sexuels illicites sans la protection de préservatifs constituent le deuxième moyen de propagation, a poursuivi Gao Qiang. Ces phénomènes n'ont pas été éliminés. Enfin, certaines collectivités locales n'ont pas attaché une haute importance à la lutte contre le sida et ont lésiné sur les investissements. Tout cela a fait que la propagation de la maladie n'a pas été jugulée efficacement.

La lutte contre le sida est une question d'importante majeure en Chine, a conclu le vice-ministre. Elle ne saura remporter des succès réels sans une large participation des divers milieux, y compris le gouvernement, les ONG, les entreprises et la population.




Sous Cette Rubrique
 

Combien de Chinois sont-ils atteints du sida ? Selon Gao Qiang, vice-ministre de la Santé, la Chine compte à l'heure actuelle 840 000 sidatiques, soit 0,6 pour mille par rapport à la population nationale, ce qui place la Chine au 2e rang en Asie.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2003   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.