Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  PHOTOS

  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 21:42(GMT+8), 16/06/2003
VIE SOCIALE  

Beijing : certains délinquants pourront expier le reste de leur peine "à la maison"

L'expérience de "redressement communautaire" a été lancée le 13 juin dans 47 quartiers urbains, bourgs et cantons de l'arrondissement de Dongcheng et des districts de Fangshan et de Miyun de la municipalité de Beijing. Par opposition au redressement pénitentiaire, cette nouvelle forme de punition consiste à autoriser les pénitenciers qui se sont bien conduits et ont purgé la plus grande partie de leur peine à retourner dans leur communauté pour se soumettre désormais au redressement et au contrôle social.

Pris en charge par un organe gouvernemental spécial, les pénitenciers répondant aux conditions requises devront, dans une période déterminée et avec l'aide de volontaires et de groupements sociaux et d'organisations populaires intéressés, redresser leur tendance à la criminalité et leurs vices, de manière à réintégrer la société en vivant au sein de leur communauté.

Pour commencer, les personnes pouvant bénéficier de cette mesure se limitent aux coupables condamnés à des peines non pénitentiaires (mise en surveillance, sursis, exécution provisoire du châtiment en dehors de la prison, liberté provisoire, privation des droits politiques après élargissement etc), et qui possèdent un permis de séjour permanent de Beijing et ont séjourné pendant une longue période dans les lieux choisis pour tenter l'expérience. Durant leur période de redressement ces personnes devront observer strictement la loi et les réglementations et se soumettre aux restrictions les concernant (rendre compte de leur activité, demander congé pour quitter le lieu de résidence, obtenir la permission pour changer de domicile, etc.). Par ailleurs, elles devront s'entretenir régulièrement avec le personnel qui s'occupe d'elles, consulter des psychologues, accepter le contrôle social et participer à des activités d'utilité publique afin de redresser leurs vices et reprendre une vie normale.

Au cours d'une réunion organisée le 12 pour annoncer la mise en oeuvre du redressement communautaire, diverses personnalités ont déclaré que la nouvelle formule pourrait aider les personnes coupables de délits légers sans intention criminelle à mieux se rééduquer, à se réinsérer plus rapidement dans la société et à éviter les récidives, et qu'elle permettrait de diminuer le coût pénitentiaire tout en améliorant l'efficacité des punitions infligées et en contribuant à la stabilité des familles des coupables.

Le redressement communautaire est largement appliqué dans beaucoup de pays. En 2000, 79,76% des coupables étaient soumis à ce régime au Canada, contre 77,48% en Australie, 76,1% en Nouvelle-Zélande, 45,9% en Corée du Sud et 44,48% en Russie.




Sous Cette Rubrique
 

L'expérience de "redressement communautaire" a été lancée le 13 juin dans 47 quartiers urbains, bourgs et cantons de l'arrondissement de Dongcheng et des districts de Fangshan et de Miyun de la municipalité de Beijing. Par opposition au redressement pénitentiaire, cette nouvelle forme de punition consiste à autoriser les pénitenciers qui se sont bien conduits et ont purgé la plus grande partie de leur peine à retourner dans leur communauté pour se soumettre désormais au redressement et au contrôle social.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2003   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.