Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  PHOTOS

  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 21:59(GMT+8), 13/06/2003
VIE SOCIALE  

L'hélicoptère "Shanghai 3A" vient de sortir

Un responsable de la Compagnie Sikorsky de Shanghai a fait savoir le 11 juin à la presse qu'elle a produit son premier hélicoptère durant la première décade du juin, et que cet hélicoptère baptisé "Shanghai 3A" est en fait une copie du modèle (s chweizer ) S-300C de la Compagnie américaine Sikorsky.

D'un poids de 499 kg, ce modèle d'hélicoptère est conçu pour une vitesse maximale de 176 km/h et une durée de vol continue de 3,8 heures.

La Compagnie Sikorsky de Shanghai est la première société à capitaux mixtes spécialisée dans la production d'hélicoptères. Elle a été constituée grâce à la participation de la Compagnie américaine Sikorsky - réputée mondialement pour sa production d'hélicoptères - et de la Société anonyme Chuying de technologies de Shanghai. La Compagnie Sikorsky de Shanghai doit, pour commencer, introduire en Chine la production des modèles d'hélicoptères S-300C et S-300BC. Ces deux modèles d'hélicoptères n'ont rien de différent en apparence si ce n'est que ce dernier a son moteur un peu moins puissant que le premier.

Selon le même responsable de la Compagnie Sikorsky de Shanghai, le prix de vente du "Shanghai 3A" est fixé à 285 000 USD (équivalant approximativement à 2,35 millions de yuans) ; sa production actuelle dépend pratiquement du montage de pièces importées, avec bien sûr la possibilité d'augmenter progressivement le taux d'intégration locale à l'avenir. Pour le moment, il y a déjà des clients chinois qui ont exprimé leur intention d'en acquérir.

On apprend par ailleurs que la Compagnie Sikorsky de Shanghai est dotée d'une capacité de production annuelle de 48 hélicoptères du modèle S-300C, mais que vu la demande du marché, elle se prépare à limiter la production annuelle à 24 unités, tout en lançant deux autres modèles d'hélicoptères - "Shanghai 2B" (S-300CB) et "Shanghai 4T" (S-333) - dont le prix de vente est fixé respectivement à environ 200 000 et 600 000 USD.

L'entretien d'un avion privé coûte au moins 400 000 yuans par mois

Vu la nombreuse clientèle intéressée par l'hélicoptère "Shanghai 3A", il est nécessaire de préciser que pour devenir propriétaire d'un avion privé, on doit être préliminairement doté des trois conditions suivantes : avoir un permis de piloter, posséder un héliport et être capable de supporter les frais nécessaires à son entretien. De source officielle, on apprend que pour se procurer un avion à usage privé, on est censé obtenir d'abord l'autorisation de l'Administration générale de l'Aviation civile et d'autres départements gouvernementaux compétents, et que ce droit n'est accordé qu'une fois confirmés la capacité de l'acheteur d'assurer l'entretien normal de l'engin, son expérience de vol et ses titres de pilotage. Même avec un "Shanghai 3A" à deux places, chaque heure de vol coûte directement 65 USD. Quant à son entretien, il revient au bas mot à 400 000 yuans par mois.

Selon les statistiques intéressées de l'Administration générale de l'Aviation civile, depuis 1997, date à laquelle ont été levées les restrictions sur la demande de permis de pilotage privé, le nombre de détenteurs chinois a déjà dépassé 200. Dans l'ensemble du pays, il existe actuellement une dizaine d'écoles de pilotage réparties à Beijing, Shanghai, Anhui, Wuhan, Guangzhou, Hainan, etc. Rien que dans la province du Guangdong, on compte une quarantaine de personnes qui ont obtenu leur "permis de pilotage particulier sur terre" valable dans le monde entier. Il est à noter que pour l'obtention d'un permis de pilotage privé, on a généralement à dépenser entre 20 et 100 mille yuans, à suivre 70 heures de cours de navigation aérienne et à passer 30 heures de vol accompagné. Mais malgré cela, un tel permis n'est valable que pour un seul modèle d'avion.




Sous Cette Rubrique
 

Un responsable de la Compagnie Sikorsky de Shanghai a fait savoir le 11 juin à la presse qu'elle a produit son premier hélicoptère durant la première décade du juin, et que cet hélicoptère baptisé "Shanghai 3A" est en fait une copie du modèle (s chweizer ) S-300C de la Compagnie américaine Sikorsky.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2003   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.