Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  TIBET
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  CONSTITUTION
  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
 
Mise à jour 16:04(GMT+8), 04/07/2001
MONDE  

OUA : 15 pays membres font face à des sanctions

15 pays qui doivent un arriéré de 47 millions de dollars à l'Organisation de l'unité africaine (OUA) feront l'objet de sanctions, a dit mardi 3 juillet le chef de la communication de l'OUA Desmond Orjiako.

Selon M. Orjiako à des journalistes, ce n'est pas l'intention du secrétariat de l'OUA d'"éveiller l'hostilité " d'aucun pays membre, pourtant, les sanctions ont pour but de leur rappeler l'obligation à l'OUA.

Les sanctions sont toujours la dernière option pour l'OUA après le manque par un pays membre d'honorer son obligation pendant deux années d'affilée.

Pourtant, à la lumière de la portée de la transformation de l'OUA en Union africaine, la réunion des ambassadeurs, qui débutera lundi, a proposé que les pays en question aboutissent à un accord avec le secrétariat de l'OUA, a-t-il dit.

Conformément à cet accord, les pays affectés doivent au moins établir à 30% l'arriéré permanent avant le Conseil des Ministres après lequel les sanctions entreront en vigueur.

Ces sanctions visent notamment à priver les pays affectés de leur droit de voter aux sessions de l'OUA.

Les pays affectés sont : le Burundi, le Cap-vert, la République d'Afrique centrale, les Comoros, la République démocratique du Congo, Djibouti, la Gambie, la Guinée, le Liberia, la Mauritanie, Sao Tomé et Principe, la Sierra Leone et l'Ouganda.




Sous Cette Rubrique
 

15 pays qui doivent un arriéré de 47 millions de dollars à l'Organisation de l'unité africaine (OUA) feront l'objet de sanctions, a dit mardi 3 juillet le chef de la communication de l'OUA Desmond Orjiako.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2001   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.