Flash :

"Ghosts of War" par Jo Teeuwisse Le commerce des animaux exotiques se développe en Chine Vérification de l'identité de tous les passagers dans les trains vers Beijing Lalla Salma, la sublime princesse consort du Maroc Chine : tolérance zéro pour la violation de la politique de planification familiale Le Real Madrid pourrait ne pas renouveler le contrat de Cristiano Ronaldo Les étudiantes chinoises face à l'avortement Chine : un haut responsable du PCC appelle à une stabilité durable au Xinjiang Un séisme de magnitude 6,6 secoue le Costa Rica Un livre sur la monarchie belge suscite la polémique Les autorités militaires américaines et sud-coréennes réaffirment leur alliance Le Parlement européen appelle à la mise en place du "ciel unique européen" Grèce : le PM appelle à l'unité nationale et préconise de nouvelles coupes budgétaires La Journée des Aînés souligne la vulnérabilité de nombreuses personnes âgées Des célébrités chinoises revêtissent les habits des « Qing » Des responsables israéliens critiquent la visite de l'émir du Qatar à Gaza L'émir du Qatar acheve une visite historique dans la bande de Gaza Obama et Romney plongent dans une campagne intense alors que l'élection entre dans sa dernière ligne droite Exposition de Michael Jackson à Chongqing Photographie: « les Français » par Tony Kelly

Beijing  Ensoleillé  20℃~7℃  City Forecast
Français>>Société

Le commerce des animaux exotiques se développe en Chine

( le Quotidien du Peuple en ligne )

24.10.2012 à 16h58

Un long serpent jaune-grisâtre immobile dans une cage en verre. A côté, dans un récipient séparé, une araignée noire et poilue de la taille d'un œuf de poule rôde dans sa tanière. De l'autre côté, un lézard se trémousse dans un bac à sable.

Ce genre de spectacle, c'est ce que l'on trouve habituellement dans un zoo.

Pourtant, cette ménagerie inhabituelle que nous décrivons n'est pas celle d'un zoo mais d'un magasin quelconque de Beijing -et toutes ces créatures exotiques étaient à vendre.

L'après-midi d'un week-end, une douzaine de personnes environ étaient entassées là, dans une petite pièce carrée située dans un coin isolé du marché aux animaux de compagnie de Guanyuan, dans le district de Haidian de la capitale. Certains étaient là par curiosité, d'autres pour acheter.

« Le propriétaire du magasin vient de me dire que les lézards sont à 3 000 Yuans (480 Dollars US) chacun », a déclaré Li Zhi, un étudiant de collège qui est venu là avec un ami. « C'est trop cher. Mon araignée ne coûte que 170 Yuans ».

Il dit qu'il a acheté son araignée - une espèce appelée Mygale rose du Chili- chez un commerçant sur Internet. Elle vit dans une cage de verre dans son salon.

« Elle fait 10 cm de diamètre maintenant », dit le jeune Li. « J'aime les araignées. Elles sont mignonnes, elles ne mordent pas à moins d'y être acculées, et même si je suis mordu, ce n'est pas grave parce qu'elles ne sont pas toxiques. Avoir une araignée n'est pas un problème ».

Dans plusieurs autres magasins situés sur les deux étages de ce marché très discret, on pouvait aussi voir des lézards, des scorpions et des araignées.

Cependant, les experts de la protection de la faune ont averti que l'achat d'un animal exotique sans connaissances sur la façon d'en prendre soin peut être extrêmement dangereux, sans parler du côté potentiellement illégal de la chose.

« Beaucoup d'animaux sauvages sont agressifs par nature et ne font pas des animaux de compagnie convenables », a déclaré Zhang Jinshuo, zoologiste à l'Académie Chinoise des Sciences. « Même les animaux sauvages apprivoisés sont susceptibles d'attaquer. Ils peuvent également propager des maladies ».

« Et, s'ils sont abandonnés ou ils s'échappent, ils peuvent constituer un danger potentiel pour le public », a-t-il ajouté.


[1] [2] [3] [4] [5]

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales