Flash :

Les Chinois se préparent à célébrer la Fête Nationale Commémoration de l'anniversaire de Confucius dans le Shandong Premières preuves de présence de grandes quantités d'eau sur Mars Népal : 19 morts dans le crash d'un avion à Katmandou (ACTUALISATION) Népal : 19 morts et 3 blessés dans le crash d'un avion à Katmandou Crash aérien à Katmandou : 19 morts, dont cinq Chinois Un projet de loi sur la protection de l'environnement vivement critiqué Un drapeau national sur « la première plage rouge du monde » Les langues et dialectes en voie de disparition vont être préservés pour la postérité Un chat qui louche, nouvelle star du web Google pourrait lancer une tablette à 99 dollars pour concurrencer l'iPad mini Une expérience spatiale japonaise retardée par des débris orbitaux L'armée de l'air chinoise teste ses pilotes Chine : célébrations à l'occasion du Mois de l'Unité ethnique et de la Fête nationale au Tibet Togo/football : le ministère des Sports donne son quitus à l'ouverture d'un centre sport-études à Bassar Togo/football : Les juniors du Togo dimanche à Porto Novo pour affronter leurs homologues du Bénin Des chasseurs J-15 sur le porte-avions chinois "Liaoning" ? CICR : de plus en plus de déplacés et de blessés de guerre en RDC Un vice-PM chinois appelle à améliorer le travail concernant l'allocation de subsistance RDC: Le gouvernement s'engage à accroître la desserte en eau potable de 27% à 40% à l'horizon 2016

Beijing  Ensoleillé  22℃~11℃  City Forecast
Français>>Société

La vigilance des internautes, une chance pour la démocratie en Chine

Mise à jour 28.09.2012 16h38

Je n'ai pas pour habitude de me réjouir du malheur des gens, quand bien même un célèbre adage français dit que « le malheur des uns fait le bonheur des autres ». Mais pour être tout à fait franc avec vous, les petits soucis que connaissent depuis quelques jours deux fonctionnaires chinois, Yang Dacai et Fang Daguo, a quelque chose, sinon de réjouissant, tout au moins de positif. Il faut dire, et les internautes chinois, dont la sagacité et la ténacité sont remarquables, se sont bien occupés d'eux et ne sont pas privés de dénoncer leurs turpitudes supposées. Je ne reviendrai pas sur les raisons qui ont causé l'ire des internautes, chacun les connaît aujourd'hui, et ce n'est pas le plus important ici ; l'impressionnante collection de montres de Yang et la violence de Fang ne sont qu'accessoires. Non, ce qui compte, et chacun l'aura compris, c'est le rôle grandissant que jouent les réseaux sociaux et les internautes en Chine. Un véritable rôle de « chien de garde » de l'honnêteté de leurs gouvernants, et cela, c'est vraiment une bonne nouvelle pour le processus démocratique en Chine, et même pour le Gouvernement chinois.

Le Gouvernement chinois, qui ne cesse avec raison de dénoncer la corruption, a encouragé le développement de ces réseaux sociaux, qui sont une forme originale et directe d'expression de la voix des citoyens. Et à mon avis il a bien fait, et il doit encourager davantage encore les internautes à surveiller et contrôler ceux qui détiennent le pouvoir, il a tout à y gagner ; les internautes chinois peuvent devenir un auxiliaire précieux dans la lutte du Parti contre la corruption, à condition bien sûr qu'il n'y ait pas d'abus et que cette surveillance légitime ne se transforme pas en outil de vengeance aveugle et de dénonciation abusive pour des raisons personnelles et/ou égoïstes. En ce domaine, c'est évident, le Gouvernement chinois ne va pas avoir la tâche facile pour trouver le juste milieu entre une vigilance superficielle, pour la forme et inefficace, et une forme d'exutoire pour des frustrations et des jalousies de tout poil. L'enjeu est de taille, et le Gouvernement chinois doit en être conscient. Gageons qu'il l'est.

Seuls ceux qui auront fauté, qui n'auront pas compris, ou qui se croient au-dessus de tout et de tous du fait de leur position et de la parcelle de pouvoir qu'elle leur donne, feront les frais de cette vigilance accrue, chaque jour plus présente et plus étroite, des internautes chinois. Ce qui semble bien être le cas, en apparence, de Yang et Fang, surtout du premier, dont la défense maladroite et peu convaincante ne fait que l'enferrer et de le rendre plus suspect encore. L'avenir nous dira si ces deux hommes, au-delà d'un sourire déplacé et écœurant devant une carcasse brûlée d'un bus dans lequel ont péri des innocents, sont coupables ou non. S'ils ne le sont pas, le Gouvernement chinois devra en tirer les leçons et encadrer –ni trop ni trop peu- ce processus de surveillance par les internautes pour éviter les abus et les vengeances dont je parlais ci-dessus. Mais s'ils le sont, alors ces personnes doivent être punies avec la dernière des sévérités, sans la moindre indulgence, et servir d'exemple à ceux qui seraient tentés de sortir du droit chemin et de se servir eux-mêmes avant de servir le peuple, ce qui est et doit rester leur mission.

Depuis trop longtemps en effet, trop de responsables se croient à l'abri du fait de leur fonction et vont jusqu'à se livrer à des abus, quand cela ne va pas jusqu'à la corruption, active ou passive, aggravée parfois, par-dessus le marché, d'une bonne dose de condescendance et de mépris envers les petites gens. Ce genre de comportement, outre qu'il est inacceptable, revient également à scier la branche sur laquelle ces individus sont assis. S'il ne s'agissait que de ces moutons noirs, l'affaire serait sérieuse certes, mais pas encore trop grave. Mais le problème avec ce genre d'agissements est que, comme le disait La Fontaine dans sa fable « Les animaux malades de la peste », « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés ». En clair, à cause de quelques brebis galeuses, le peuple risque de plus en plus de douter de ses gouvernants, même de ceux qui sont honnêtes et véritablement au service du peuple, et que par ricochet, cela risque d'éclabousser la classe politique chinoise dans son ensemble, avec les dangers que l'on imagine. C'est dire si, au-delà de quelques montres et d'hématomes sur les bras d'une hôtesse, la situation est préoccupante. Mais il n'est pas trop tard, et on ne saurait que trop remercier, le Gouvernement chinois en tête, les internautes chinois de leur vigilance citoyenne. C'est là vraiment une expression de la démocratie à la base, qui doit continuer à s'exercer, être encouragée, tout en demeurant, il faut insister sur ce point, dans les limites de la légalité et de la justice. Le Gouvernement chinois, dont chacun reconnait l'efficacité en matière économique, doit s'appuyer sur ses concitoyens, pour faire tandem avec eux afin de devenir aussi encore plus efficace sur le plan politique. Afin que les fonctionnaires corrompus ou injustes comprennent désormais qu'ils ne sont plus à l'abri, où qu'ils se trouvent et quoi qu'ils fassent. Et qu'ils comprennent que leur devise « au service du peuple » n'est pas un vain mot. Le peuple qu'ils doivent servir, plutôt que se servir eux-mêmes, les tient sous sa vigilance. C'est une bonne nouvelle, et une chance, pour la démocratie en Chine.



An Zhiyuan





News we recommend

Les 10 plus célèbres en-cas de Pékin Paris et les Parisiens sous l'objectif d'un photographe français   En 2050, les étrangers seront-ils des travailleurs migrants en Chine ?
Mao et le mystérieux banquet d'Etat chinois   Une cérémonie de mariage chinois à l'ancienne Le J-10, chasseur chinois de troisieme génération
La soeur de la Joconde au Louvre Une bande dessinée pour témoigner de la croissance d'un enfant Les « morts » anormales des ponts en Chine


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales