Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 06.09.2012 09h53
L'OIT souhaite un développement sain, stable et durable des services médicaux de base en Chine

L'Organisation internationale du Travail (OIT) souhaite toujours un développement sain, stable et durable des services médicaux de base en Chine, pays qui a réussi à étendre l'accès aux soins de santé de base à plus de 95 % de sa population, a affirmé lundi à Genève une experte de l'OIT.

Selon une analyse intitulée « La dernière révolution chinoise: des services médicaux de base pour tous » publiée lundi, en avril 2009, la Chine a dévoilé un plan d'action pour mener une réforme radicale et ambitieuse des soins de santé afin d'instaurer une couverture universelle de l'assurance santé d'ici à 2020. En un peu plus de trois ans, la Chine a réussi à étendre l'accès aux soins de santé de base à plus de 95 % de sa population de 1,35 milliard d'habitants.

« Cela s'est fait essentiellement par l'expansion de la couverture d'assurance santé et par l'amélioration de l'accès à des services et équipements médicaux réformés et renforcés à l' échelle du pays», a déclaré Hu Aidi, spécialiste principale de la sécurité sociale chinoise à l'OIT, lors d'une interview accordée à Xinhua.

« L'expérience chinoise montre que la volonté politique et l' engagement financier jouent un rôle primordial pour étendre les régimes d'assurance santé aux groupes sociaux vulnérables. Elle peut servir d'exemple de bonne pratique pour d'autres pays en voie de développement», a affirmé à Xinhua Mme Hu.

D'après la spécialiste de l'OIT, la Chine a créé des mécanismes pour étendre la couverture aux populations rurales et aux citadins qui ne travaillent pas tout en investissant une bonne partie de ces ressources dans la formation du personnel et l'amélioration des services de santé locaux.

Le gouvernement chinois a également investi 63 milliards de yuan dans les régions rurales afin de financer la construction et l'amélioration de plus de 2.200 hôpitaux cantonaux, de quelque 6. 200 cliniques communales et 25.000 dispensaires de village. De même, il a financé 127 centres de formation où 36.000 soignants ont reçu une formation de médecin généraliste.





News we recommend

Les 10 plus célèbres en-cas de Pékin Paris et les Parisiens sous l'objectif d'un photographe français   En 2050, les étrangers seront-ils des travailleurs migrants en Chine ?
Mao et le mystérieux banquet d'Etat chinois   Une cérémonie de mariage chinois à l'ancienne Le J-10, chasseur chinois de troisieme génération
La soeur de la Joconde au Louvre Une bande dessinée pour témoigner de la croissance d'un enfant Les « morts » anormales des ponts en Chine


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
De l'« usine du monde » vers la « marque mondiale »
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?