Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 28.08.2012 17h17
Kamba Ordos : La belle « ville fantôme » en Mongolie-intérieure

Avec un investissement total de plus de 5 milliards de RMB et une superficie de 32 kilomètres carrés, le Kamba Ordos, censé être une nouvelle zone aisée, reste malgré tout une « ville fantôme » inhabitée pour le moment. La ville chinoise d'Ordos est un centre d'industrie minière de charbon avec une population résidente de 1,5 millions de personnes. Le Kamba (Kangbashi en mandarin) a une infrastructure développée avec des immeubles de bureaux, des centres administratifs, des bâtiments publics, des musées, des cinémas et des terrains de sport, des logements de classes moyennes... Mais le problème est que cette nouvelle zone, conçue pour accueillir une population d'un million de personnes, est rarement habitée.

Ordos est située au bord du désert de la Mongolie-intérieure. Malgré ses ressources riches en charbon, une économie développée et un niveau de vie élevé, Ordos doit faire face à plusieurs difficultés : le mauvais temps, un développement industriel unique, moins de possibilités d'emplois pour les populations extérieures. De ce fait, l'afflux de la population extérieure à Ordos est beaucoup plus faible que dans d'autres villes côtières.

[1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10]
[11] [12] [13]



News we recommend
Le grand et son petit Des photos inédites de Marilyn Monroe publiées par le magazine LIFE   Les robes courtes de la première dame de Corée du Nord soufflent un vent de mode dans son pays
Le passage du mur du son en images   Coca-Cola tombe en bas de la liste de satisfaction des boissons en Chine Emeutes en France : après Amiens, où ?
Kaka : retour à la case départ ? Le monde compterait 70 millions d'asexués Ne pas se marier avant 30 ans !


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
De l'« usine du monde » vers la « marque mondiale »
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?