Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 08.08.2012 16h55
Faut-il nourrir son enfant au lait de chèvre ?

Un homme d'affaires à Changsha a nourri son bébé au lait de chèvre, en menant cette sensibilisation sur le toit de sa maison de quatre étages, plutôt que de compter sur la formule du lait produit commercialement. D'après le rapport de Wen Xinzheng à Changsha et Huang Yuli à Shenzhen.

N'étant pas convaincu par la sécurité des poudres de lait, Wei Xingyu habitant la la capitale de Changsha dans la province du Hunan, a élevé cinq chèvres sur le toit de sa maison pour fournir du lait à son bébé âgé de 4 mois, en plus du lait maternel de sa femme.

L'homme d'affaires de 36 ans vivait dans le centre-ville de Changsha. Mais en raison de la grosse chaleur en ville, il a temporairement déménagé avec sa famille et les chèvres dans sa ville natale, le village de Changlong, qui se trouve dans la banlieue de Changsha.

Le village de Changlong s'est considérablement développé ces dernières années, avec de nouvelles usines et plusieurs nouvelles routes en cours de construction. A quelques mètres de la vieille maison de Wei, un chantier est en construction.

Mais cela n'a pas empêché Wei de faire un pâturage pour son troupeau de chèvres.
Wei a été perturbé de lire que le lait en poudre était toxique ou de mauvaise qualité.

Lorsque sa femme est tombée enceinte l'année dernière, il a acheté deux boîtes de poudre de lait de chèvre. Mais après avoir lu les rapports des médias qui jettent un doute sur la qualité de cette substance, pour la sécurité de sa femme et du bébé, il a décidé d'élever des chèvres lui-même.

Au début de l'année, Wei a contacté une ferme à Beijing. Le propriétaire de la ferme a recommandé la chèvre Saanen en Suisse, d'une durée de lactation de 10 mois chaque année et qui produit 3 litres ou plus de lait par jour.

Wei a acheté deux chèvres, chacune coûtant environ 3.000 yuans (471 $). En mars, soit un mois avant l'accouchement prévue de sa femme, les deux chèvres ont été transportés par le train pendant 17 heures de Beijing à Changsha. Plus récemment, il a acheté deux jeunes et un bouc.

Wei a confié que l'élevage de chèvres n'est vraiment pas facile. Il a planté 1 mètre de haut d'"herbe à éléphant" (d'origine de la province de Taiwan) dans la cour de la vieille maison. Il donne à manger à ses chèvres deux fois par jour et la traite se déroule dans la matinée.

En ce qui concerne le fumier de chèvre, Wei a expliqué qu'il est "très sec et que ce n'est pas sale!"

La femme Wei a été favorable à cette idée. Son congé de maternité de cinq mois se terminera bientôt. Elle a trouvé que le lait de chèvre à "un très bon goût".

Quand sa fille a fêté ses 100 jours et selon la coutume locale de la famille une cérémonie a été organisé dans un restaurant à Changsha. Après le repas, certains parents sur les chemin du retour dans le bus, ont raconté comment l'homme a nourri le bébé en élevant des chèvres. Un journaliste d'un journal local a entendu cette conversation et plus tard à rapporté cette histoire.

Cependant, certains pédiatres, estiment que le lait de chèvre n'est pas bon pour les enfants de moins de 3 ans, car leurs estomacs ne sont pas assez développés et il peut y avoir des problèmes d'hygiène.

Wei n'est pas du tout d'accord : " Ils ne connaissent rien du tout". Ce n'est pas sur un coup de tête qu'il a voulu élever des chèvres et ajoute qu'il a été inspiré quand il a visité les régions autonomes du Tibet et de la Mongolie intérieure, où les habitants nourrissent leurs bébés au lait de chèvre frais. Il a également étudié la médecine traditionnelle chinoise (MTC) pendant plusieurs années et pense qu'il est sécuritaire d'un point de vue de la MTC.

Sa fille de quatre mois est en bonne santé et cela prouve ce qu'il a dit.
Des voisins du village de Wei sont contre cette expérience, un des ses voisins surnommé Zhou a confié : "Il veut seulement faire une expérience sur son propre bébé" et il s'est plaint de l'odeur des excréments des chèvres.

Wei a répliqué que «la nourriture de la nature est la meilleure"et que ses chèvres produisent environ 6 litres de lait chaque jour, plus que suffisant pour sa femme et le bébé. Et de conclure que dernièrement, une cousine est tombée enceinte et prévoit également de boire le lait de chèvre.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 8 août
Après le départ de Koffi Annan, qui va pouvoir refermer la Boîte de Pandore en Syrie ?
Pourquoi je déteste les Jeux Olympiques...
Les Etats-Unis s'intéressent à l'Afrique, et cette fois c'est vrai…