Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 06.08.2012 08h20
La Chine arrête 137 personnes soupçonnées de trafic d'organes

La police chinoise a arrêté 137 suspects dans sa dernière vague de répression contre le trafic d'organes humains.

Cette opération a conjointement été menée en juillet par 18 autorités policières provinciales et a permis de sauver 127 donneurs d'organes, indiquait samedi un communiqué du ministère de la Sécurité publique.

Selon la police, les suspects arrêtés recrutaient illégalement des donneurs d'organes sur Internet, facilitaient les transactions et engrangeaient d'énormes profits à travers ces dernières.

De telles activités mettent en danger la santé des donneurs et constituent un lourd fardeau financier pour les demandeurs d'organes, souligne le communiqué.

Les statistiques du ministère de la Santé montrent que 1,5 million de Chinois ont besoin d'une greffe, mais que seules 10 000 transplantations sont pratiquées chaque année en raison d'un manque de donneurs.

Cet immense écart conduit à un marché illégal d'organes humains très prospère, bien que le gouvernement se soit engagé à plusieurs reprises à améliorer ses règlements concernant les greffes et à augmenter l'offre d'organes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme