Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 23.07.2012 15h34
Ouverture de la 19e Conférence internationale sur le sida à Washington

La 19e Conférence internationale sur le sida s'est ouverte dimanche à Washington. C'est la première fois en 22 ans que cette conférence se tient aux Etats-Unis.

Cette réunion est interpretée par beaucoup comme un moment exceptionnel dans l'histoire de la pandémie du VIH/sida. Selon les organisateurs, les progrès récents accomplis dans le traitement du VIH/sida et dans la prévention biomédicale laissent entrevoir la possibilité de mettre un terme à l'épidémie, à condition d'agir rapidement et de manière ciblée.

Dans un discours vidéo prononcé durant la session d'ouverture, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a rappelé que l'Assemblée générale de l'ONU s'était fixée il y a tout juste un an des objectifs ambitieux pour 2015 : réduire de moitié les nouvelles infections, traiter 15 millions de personnes séropositives, et faire en sorte qu'aucun enfant ne naisse avec le VIH/sida.

Le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, s'est également exprimé durant la conférence. C'est la première fois qu'un président de la BM intervient lors de la Conférence internationale sur le sida.

Cette conférence est de fait le plus grand rassemblement mondial d'experts en matière de VIH, dont des personnes elles-mêmes séropositives et divers responsables chargés de lutte contre le VIH. Cette conférence joue un rôle fondamental dans la réponse mondiale au VIH, mais aussi dans le maintien du traitement de cette pandémie au rang des priorités de la communauté internationale.

Dans les cinq jours à venir, plus de 20 000 représentants venus du monde entier participeront à une série de discussions visant à mobiliser les gouvernements et les communautés. Leur objectif est un monde sans nouvelle infection au VIH, sans discrimination à l'égard des malades du sida, et sans décès lié à cette maladie.

La première Conférence internationale sur le sida s'est tenue en 1985 à Atlanta, en Géorgie. Une conférence ultérieure s'est également tenue en 1990 à San Francisco.

La Conférence devait initialement se tenir deux ans plus tard à Boston, mais les chercheurs ont refusé de retourner aux Etats-Unis, l'entrée du pays étant interdite aux séropositifs. Cette interdiction a été levée par l'administration Obama en 2009.

Plus de 34 millions de personnes vivent avec le VIH/sida dans le monde, et 25 millions de nouveaux cas de sida sont diagnostiqués chaque année, selon l'ONUSIDA.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 20 juillet
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam
Le « modèle libyen » va t-il se reproduire en Syrie ?