Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 27.06.2012 13h15
Le chef de l'agence de presse Xinhua honoré par l'ONUSIDA pour sa contribution à la lutte contre le sida

Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) a remis mardi un prix récompensant les leaders et les innovateurs (Leaders and Innovators Award), à Li Congjun, président de l'agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle), pour son travail dans la lutte contre le VIH/sida.

Le Directeur exécutif de l'ONUSIDA, M. Michel Sidibé, a remis son prix à M. Li lors d'une cérémonie qui s'est tenue au Grand Palais du Peuple à Beijing. M. Li est le premier lauréat de ce prix.

Lors de la cérémonie, M. Sidibé a fait l'éloge du leadership exceptionnel et de l'esprit innovateur dont fait preuve M. Li pour encourager la prévention du VIH dans le monde.

M. Li a pour sa part indiqué que ce prix était non seulement un encouragement, mais aussi une reconnaissance des contributions de l'agence Xinhua et des médias chinois à la prévention du VIH.

Il a poursuivi qu'il ferait, ainsi que Xinhua, davantage d'efforts dans la lutte contre le VIH et pour le développement de la société à travers une étroite coopération avec les organisations et médias internationaux.

Le prix récompensant les leaders et les innovateurs est un nouveau prix de l'ONUSIDA qui met à l'honneur les individus et institutions qui ont fait des contributions exemplaires à la campagne mondiale "trois zéros" lancée par l'ONUSIDA, à savoir "zéro nouvelle infection au VIH, zéro discrimination et zéro décès dû au sida".

Xinhua attache une grande importance aux activités publiques mondiales, dont la prévention du VIH, et a couvert des événements dans ce domaine pendant des années.


[1] [2] [3]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent