Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 26.06.2012 13h20
Les polices chinoise et australienne arrêtent neuf personnes suspectées de contrebande d'un composant de l'ecstasy

Les polices chinoise et australienne ont arrêté neuf suspects et saisi 3,35 tonnes d'huile de safrole, un précurseur utilisé dans la synthèse de l'ecstasy dans une affaire de contrebande.

Environ 2,7 millions de comprimés d'ecstasy d'une valeur marchande de 550 millions de yuans (86,4 millions de dollars) auraient été fabriqués avec cette huile de safrole, a-t-on appris d'un communiqué publié lundi par le ministère chinois de la Sécurité publique.

L'affaire remonte à la période d'avril à août de l'année dernière, lorsque les douanes australiennes ont découvert trois lots d'huile de safrole d'un poids total de 2 849 kg. Déclarés comme simples articles commerciaux, les paquets ont été sortis clandestinement de Chine.

En fonction des informations fournies par la partie australienne, la police de la province chinoise du Henan (centre) a interpellé en avril six suspects qui auraient acheté trois tonnes d'huile de safrole illégalement extraite et envoyé une partie de cette huile en Australie dans des bouteilles de shampooing. Le reste de l'huile a été gardée dans la ville de Guangzhou (sud).

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent