Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 26.06.2012 08h13
Lin Yifu: le revenu moyen des Chinois sera à hauteur de 50 % de celui des Américains en 2030

Le 22 juin en après-midi, l'Institut du développement national et la filiale BiMBA de l'Université de Beijing ont organisé conjointement un cours d'anciens élèves de Langrun pour marquer le retour glorieux du professeur Lin Yifu (Justin) à l'issue de son mandat de quatre ans à la Banque mondiale (BM). En tant qu'initiateur de ces deux établissements, l'ancien vice-président et économiste en chef de la BM a salué ses anciens collègues et élèves en disant « Voilà, je suis rentré », et il a suscité des applaudissements bien nourris.

Voir toujours l'économie chinoise d'un bon œil

Lin Yifu a repris sa prestance de professeur dans son discours sur l'actualité et le développement futur de l'économie mondiale. Arborant son optimisme habituel, il voit toujours l'économie chinoise d'un bon œil, prévoyant une croissance d'environ 8 % au cours des deux prochaines décennies, une prévision difficilement acceptable pour bon nombre d'économistes.

À ce propos, le professeur Lin a proposé de voir le monde sous un nouvel angle de vue théorique. « Si on me critique de lancer un satellite, eh bien, je l'ai déjà fait en 1994. C'était dans mon livre ‘‘Les miracles économiques chinois'', dans lequel j'avais prévu les deux décennies de forte croissance de l'économie chinoise, et ces prévisions s'avèrent aujourd'hui trop conservatrices. Le satellite est déjà devenu planète. »

« Ce n'est pas que je sois un patriote aveugle, mais ceci résulte de mes études professionnelles », a déclaré l'ancien vice-président de la BM pour qui il s'agit d'un consensus que la Chine ait le même poids que les États-Unis en 2030 pour ce qui est de l'agrégat économique.

Le PIB de la Chine sera le double de celui des États-Unis en 2030

Yang Zhuang, recteur du BiMBA et professeur à l'Institut du développement national de l'Université de Beijing, est persuadé que le retour de Lin Yifu apportera à ses élèves une vaste ouverture sur le plan international et contribuera grandement à l'introduction de talents de haut niveau dans son établissement. Selon lui, Lin Yifu sera de nouveau professeur à l'Institut du développement national et n'aura pas pour l'instant de fonctions administratives.

Lors de son discours, M. Lin a établi un contraste entre les économies chinoise et américaine, et il prévoit que, si la tendance de croissance se poursuit en Chine, le revenu moyen des Chinois sera à hauteur de 50 % de celui des Américains en 2030. Selon lui, le PIB de la Chine sera le double de celui des États-Unis à ce moment-là, soit 25 % du PIB mondial, et les entreprises chinoises prendront de 100 à 150 places des 500 premières entreprises du monde. Quant à l'avenir de l'économie occidentale, il avoue que celle-ci reste encore dans une nuit infinie.

Fier d'être l'un des derniers élèves de Lin Yifu il y a quatre ans, Zhang Zuozhong est aujourd'hui chef exécutif adjoint du Centre national des études sur la puissance thermique, et il a décidé de rejoindre l'année prochaine la filiale de doctorat dirigée par Lin Yifu.

M. Zhang dit avoir senti sa mission historique en 2007 lors d'un cours donné par Lin Yifu sur la nouvelle ère chinoise. Avant la fin de ses dernières études universitaires, il s'est rendu à la BM pour rencontrer son ancien tuteur. « Je me suis senti vraiment fier quand je l'ai rencontré aux États-Unis. Ce dirigeant de la BM a été mon tuteur. » En 2009, il a décidé de poursuivre ses études de doctorat, et il a passé trois ans à les préparer.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent