Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 25.06.2012 16h07
Un étranger aide à faire sortir une ambulance d'un bouchon de circulation en Chine

Martin Mellish, 61ans, est soudain devenu une célébrité récemment. Lorsqu'il marche dans la rue, mange au restaurant ou visite un site touristique, des inconnus le reconnaissent et le saluent d'un « allo » amical.

« Ils disent « Vous êtes le laowai (étranger) qui a aidé une ambulance, confie M. Mellish, un citoyen américain qui enseigne les mathématiques dans un lycée relevant de l'Université du Sichuan, à Chengdu, capitale de la province du Sichuan. Alors qu'il roulait à vélo et se dirigeait vers le lycée No 12 où il devait donner une conférence gratuite en anglais, le 12 juin, M. Mellish a vu qu'une ambulance qui avait actionné sa sirène était prise dans une foule de voitures sous une passerelle près de la rue Jiangxi, au centre-ville de Chengdu.

Toutes les voitures suivaient l'ambulance de près, et aucun des conducteurs ne semblait disposé à laisser passer le véhicule d'urgence.

« Il peut y avoir un patient à bord ou l'ambulance tente d'aller chercher un patient, s'est dit M. Mellish. Si le patient a subi une crise cardiaque, une minute peut vouloir dire la survie. J'ai pensé que je me sentirais mal si je ne donnais pas un coup de main. »

Mettant son vélo de côté, M. Mellish a couru vers l'ambulance et a commencé à crier en chinois vers un taxi à côté. Comme le conducteur du taxi ne lui prêtait pas attention, M. Mellish a gesticulé pour montrer qu'il voulait que la voiture recule.

Il a ensuite couru vers une voiture noire qui se déplaçait pour dépasser l'ambulance, et encore une fois il a parlé en chinois et gesticulé pour indiquer au conducteur de faire marche arrière.

Environ cinq minutes plus tard, l'ambulance était sortie de ce bouchon de circulation. M. Mellish a quitté la scène sur sa bicyclette, laissant beaucoup de conducteurs penser qu'il avait porté assistance seulement parce que sa voiture avait été prise dans le trafic.

M. Mellish n'a parlé à personne de l'incident, et sa femme, Zhou Shanbi, n'a rien su à ce propos jusqu'à ce qu'une vidéo montrant ses actions altruistes soit présentée à la télévision locale ce soir-là.

Tournée par un passant, cette vidéo a été montrée sur Internet et est rapidement devenue populaire. M. Mellish a dit qu'il ne s'attendait pas à ce qu'un geste si insignifiant attire tellement l'attention.

M. Mellish est né en Grande-Bretagne, a obtenu une maîtrise en mathématiques de l'Université de Cambridge et a plus tard émigré aux États-Unis. À 27 ans, il a travaillé comme portier dans un temple en Inde.

Son patron, Swami Krishna, un moine du temple, lui avait alors dit qu'il était responsable d'assurer la sécurité du temple et des personnes pendant qu'il était en service, et que, pendant ses heures de loisir, il devrait aider des gens de l'extérieur dans le besoin.

« Je me suis rappelé ces paroles depuis lors », confie M. Mellish, un bouddhiste qui fréquente un temple de Chengdu chaque semaine.

M. Mellish s'adonne également à la boxe à vide. Il a dit avoir visité la Chine à trois reprises, venant ou bien comme étudiant dans cette discipline à propos de laquelle il a écrit un livre, ou en tant que touriste. Il a fait son premier voyage au pays en 1996.

Plus de 10 ans plus tard, il a décidé de s'établir à Chengdu.

« J'aime la culture chinoise, confie-t-il. La veille de la date prévue pour mon départ, en septembre 2010, je n'avais pas le goût de retourner aux États-Unis; j'ai surfé sur Internet et j'ai alors trouvé un poste d'enseignant à Chengdu. »

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent