Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 25.06.2012 16h02
Les autorités confirment l'identité du Nigérian mort dans un commissariat de Guangzhou

L'identité du ressortissant nigérian décédé après avoir été emmené dans un poste de police local suite à une dispute dans la ville de Guangzhou (sud) a été confirmée, ont annoncé dimanche les autorités locales.

Le 21 juin, un envoyé de l'ambassade du Nigeria en Chine a examiné le corps et a identifié la victime comme étant Elebechi Chibuire Celestine, un citoyen nigérian âgé de 31 ans, a-t-on appris du Bureau de l'information du gouvernement municipal de Guangzhou.

L'envoyé a exprimé sa gratitude envers la police chinoise pour avoir organisé en temps opportun l'identification du corps et a convenu que la cause du décès ne pourrait être déterminée qu'après autopsie.

Quant à la nécessité de mener un examen plus approfondi, l'envoyé a indiqué qu'il demanderait l'opinion des membres de la famille du défunt.

Selon la police locale, le Nigérian était monté comme passager sur un vélo électrique le 18 juin dans le district de Yuexiu, mais a eu une altercation physique un peu plus tard avec le propriétaire du véhicule concernant le prix du trajet.

Il a été emmené au poste de police de Kuangquan pour interrogatoire. Cependant, le Nigérian a soudainement perdu connaissance lors de l'interrogatoire et est mort malgré les tentatives de le ranimer, a expliqué la police.

Selon la police, quatre personnes seraient impliquées dans cet incident, à savoir un étranger, M. Sun (le propriétaire du vélo) et un individu dont le nom de famille est Kang.

Elles font actuellement l'objet d'une enquête, a fait savoir le gouvernement local.

La police a contacté l'ambassade du Nigeria en Chine et espère que celle-ci pourra informer au plus tôt la famille du défunt ou envoyer des fonctionnaires assister à l'enquête.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent