Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 15.06.2012 09h13
Evian : six fois sur la liste noire en six ans

Après s'être retrouvé sur la liste noire de l'Administration générale du contrôle de la qualité de Chine à cause de nitrites dépassant les limites autorisées, malgré la déclaration officielle d'Evian, affirmant que les produits concernés n'avaient pas été importés par les voies officielles, le soupçon des consommateurs n'a pas été dissipé.

Récemment, la marque haut de gamme d'eau minérale a été inscrite une nouvelle fois sur la liste noire à cause de nitrites dépassant les limites autorisées. Malgré la déclaration de l'entreprise affirmant que les produits concernés n'ont pas été importés par les voies officielles et qu'elle est en train de demander un réexamen, le soupçon des consommateurs est loin d'être dissipé.

« L'importation parallèle » ?

C'est la troisième fois que la marque figure sur la liste noire à cause de la teneur en nitrites de son eau. Dai Ning, directeur général pour la Grande Chine de Danone-Evian (Shanghai), a indiqué que China Distribution & Logistics (Shenzhen) était l'unique vendeur assigné de la marque dans la partie continentale de la Chine. Cependant, depuis des années, on trouve sur le marché des produits venus de « l'importation parallèle », représentant 10 % du total des stocks. Comme pour les deux incidents précédents sur les nitrites, les produits concernés n'ont pas été importés par les voies officielles.

Selon l'explication des professionnels du commerce extérieur, « l'importation parallèle » concerne les produits importés par des voies non officielles. À la différence des marchandises passées en contrebande, ces produits sont légaux.

Qu'il est difficile de boire de l'eau sûre !

Avec six inscriptions sur la liste noire en six ans, Evian a blessé les sentiments des consommateurs chinois. Puisque les trois derniers incidents sont dus à « l'importation parallèle », qu'en était-il des trois premiers ? Selon les documents, Evian a été épinglé trois fois en 2006 et en 2007 pour des bactéries dépassant les limites autorisées. L'entreprise a expliqué que c'était à cause de normes différentes. Les consommateurs ne peuvent pas s'empêcher de se dire qu'il est bien difficile de boire de l'eau sûre ! D'après Qi Xiaozhai, chercheur en chef du Centre de recherche sur l'économie commerciale de Shanghai, « surveiller la sécurité alimentaire et protéger la santé des habitants relèvent des responsabilités des autorités et des entreprises. » Il a proposé au gouvernement d'établir un système de contrôle perfectionné et plus puissant du point de vue de l'ensemble de la chaîne industrielle, en renforçant le contrôle de la sécurité sanitaire des aliments, afin d'intensifier la sûreté.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Pour échapper au piège du Dollar
Les Etats-Unis cherchent un nouveau prétexte pour fomenter des troubles
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous