Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 07.06.2012 10h58
Assurance simplifiée pour les étrangers

Des discussions internationales sur la fin d'une double cotisation sont en cours.

Les paiements de l'assurances sociale, pour les étrangers en Chine et les citoyens chinois travaillant à l'étranger, seront simplifiés en vertu d'accords internationaux actuellement en discussion, a déclaré un responsable de la sécurité sociale.

«Nous avons tenu trois série de pourparlers avec le Japon, une table ronde avec la France et nous avons également organisé des discussions préliminaires avec la Suède et la Belgique", a déclaré Xu Yanjun, directeur adjoint de l'Administration de l'assurance sociale, du ministère des Ressources humaines et de la sécurité sociale dans une interview exclusive accordée à China Daily.

Xu a annoncé que onze pays, dont la Finlande, Singapour, le Danemark, l'Espagne et la Suisse, ont exprimé leur volonté de négocier avec la Chine depuis qu'un règlement stipule que tous les étrangers travaillant en Chine seront couverts par la sécurité sociale, a pris effet le 15 octobre 2011 .

Le droit aux assurances sociales en Chine permet aux travailleurs étrangers de profiter de la retraite, des soins médicaux, accident du travail, chômage et l'assurance maternité semblables à ceux des citoyens chinois.

Les salariés et les employeurs en Chine paient collectivement des cotisations, pour la santé et l'assurance-chômage, mais les employeurs sont tenus de payer pour les travaux liés à l'assurance accident et l'assurance maternité.

L'Allemagne et la Corée du Sud ont signé des accords réciproques avec la Chine.

L'accord entre la Chine et l'Allemagne exonère les travailleurs de l'autre pays de payer des charges et l'assurance-chômage.

Pour l'accord avec la Corée du Sud, les travailleurs sont exemptés de payer une assurance mixte, a annoncé Xu.

"Les deux accords ont bénéficié à 4.500 Allemands et 2.000 Coréens travaillant en Chine, ainsi que 10 700 Chinois travaillent dans ces deux pays," a-t-il dit.

De tels accords sont une pratique courante dans d'autres pays, car ils aident à éviter le paiment en double des cotisations sociales.

Les équipes de négociation sont constituées des instances de la sécurité sociale de chaque pays et départements des affaires étrangères, a-t-il expliqué.

"Les négociations se concentrent principalement sur le type d'assurance que pourrait couvrir cette transaction. Chaque partie a ses propres considérations. Cela prend normalement un an ou deux pour conclure les négociations et signer l'accord," a expliqué Xu.

Niwa maiko, qui travaille dans une entreprise de médias à Beijing, s'est félicitée de la possibilité d'un accord.

Elle contribue conjointement avec sa compagnie d'assurance médicale et commencera à payer l'assurance pour le mois de juin.

"J'espère que l'accord du gouvernement chinois et japonais trouveront un compromis afin de me dispenser de payer les cotisations de l'assurance parce que c'est un fardeau et je ne sais pas combien de temps je vais rester en Chine. D'ailleurs, j'ai déjà participé à des régimes d'assurance similaires au Japon," a cconfié Niwa.

Elle espère que la police d'assurance médicale se poursuivra, car cela pratique d'aller dans les hôpitaux couverts par l'assurance chinoise et elle peut avoir une partie de ses frais médicaux remboursés.

Un citoyen suédois a également salué les avantages qu'un tel accord apporterait.

«Ce serait une bonne nouvelle si cela est signé parce que je pense qu'il ya peu de chance pour moi de prendre une retraite en Chine", a déclaré Eskil Hallstrom, 27 ans, qui travaille dans une entreprise de relations publiques à Beijing.

Mais il espère être exempté de l' assurance médicale, parce que son assurance privée, qu'il achète en Suède couvre les frais médicaux en Chine.

Chaque mois, les salariés en Chine payent 8% de leurs salaires et les employeurs paient un montant égal à 20% des salaires des travailleurs, sur les comptes de retraite. Ceux qui travaillent doivent contribuer à une pension pendant au moins 15 ans pour pouvoir en bénéficier à la retraite.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Pour échapper au piège du Dollar
Les Etats-Unis cherchent un nouveau prétexte pour fomenter des troubles
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous