Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 05.06.2012 14h05
Interpol se félicite la coopération internationale de la police dans l'arrestation du "dépeceur" canadien

L'Organisation internationale de police criminelle (Interpol) s'est félicité lundi de la coopération internationale de la police qui a conduit à "l' arrestation rapide", dans l'après-midi, à Berlin en Allemagne, du canadien Luka Rocco Magnotta, suspecté d'avoir tué avec un pic à glace et dépecé un étudiant chinois à Montréal (Canada).

L'arrestation en Allemagne de Magnotta "met en lumière le rôle essentiel de la coopération internationale de la police et du partage des renseignements dans les enquêtes sur les fugitifs", a indiqué dans un communiqué Interpol, basée à Lyon en France.

"L'arrestation de Magnotta démontre les avantages du réseau dans le monde entier d'Interpol sur les centraux nationaux d'information sur le partage des bureaux fugitifs dangereux auraient fui à l'étranger. La police sait que la meilleure façon d'attraper les fugitifs partout dans le monde est d'utiliser les outils d'Interpol et les services ", a déclaré le chef de l'unité d'interpol Fugitives, Stefano Carvelli.

"Interpol félicite toutes les autorités et ses Bureaux centraux nationaux au Canada, en France, en Allemagne et ailleurs pour leurs efforts de collaboration qui a conduit à l'arrestation rapide de cet individu recherché", a ajouté M. Carvelli.

A la demande des autorités canadiennes, Interpol avait publié jeudi une notice rouge - avis de recherche international - à l'encontre de Magnotta, un homme de 29 ans également connu sous le nom d'Eric Clinton Newman ou de Vladimir Romanov.

Les notices rouges d'Interpol servent à informer les services de police du monde entier qu'un suspect est recherché par un pays membre, et à demander l'arrestation provisoire de l'individu en question dans l'attente de son extradition.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?