Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 01.06.2012 15h21
La bonne graine à semer chez les enfants

Lorsque nous nous plaignons des défauts de nos enfants, avons-nous réfléchi à l'exemple que nous leur donnons ? La famille, l'école et la socièté ne sont-il pas responsables de l'éducation des enfants ?

A l'occasion de la Fête des Enfants, le journal chinois « The Beijing News » a fait un dossier sur les enfants « Je travaille aujourd'hui » : les petits ont témoigné d'une journée de travail avec leurs parents. Cette activité avait pour objectif de faire connaître les professions des parents aux plus jeunes et de mieux leur faire comprendre le sens de la vraie vie.

Le garçon qui a accompagné sa mère dans l'ambulance pour sauver la vie des autres, pensait auparavant que le travail de médecin était intéressant, mais cette expérience sur place lui a fait comprendre que ce n'était pas si agréable d'aller travailler à l'hôpital ; celui qui a « travaillé » dans le bus avec son père a confié, « A l école, on se repose après 45 minutes de cours, mais papa ici n'a pas de pause...c'est plus dur... »

La société, dans laquelle nous vivons aujourd'hui, les adultes se plaignent de certains défauts chez les enfants, comme : l'égoïsme, l'arrogance, l'indifférence et la paresse... Nous nous inquiétons pour eux mais, avons-nous réellement cherché à savoir d'où viennent ces défauts ?
En fait, il reste beaucoup à apprendre aux enfants en plus de l'exigeance des bonnes notes à l'école. La bonne manière d'éduquer les enfants, c'est plutôt de semer une bonne graine dans leurs coeurs et de les laisser découvrir le monde extérieur.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »