Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 22.05.2012 14h27
Le gouvernement chinois encourage le financement privé des institutions médicales à but non-lucratif

Le gouvernement central chinois a décidé d'encourager le secteur privé à investir dans les institutions médicales à but non-lucratif en annulant un règlement qui définissait toute institution médicale privée comme institution à but lucratif.

Une circulaire publiée lundi par le ministère de la Santé indique que les institutions médicales privées peuvent désormais se déclarer comme étant à but lucratif ou non-lucratif, selon la nature de leurs affaires.

Ce règlement abrogé, entré en vigueur en 2000, définissait la quasi-totalité des institutions médicales financées par des fonds privés comme hôpitaux à but lucratif.

Les organisations à but non-lucratif en Chine profitent de divers traitements préférentiels, notamment en ce qui concerne les autorisations et les impôts.

Selon le ministère, la Chine comptait en mars 13 519 hôpitaux publics et 8 864 hôpitaux privés.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »