Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 19.04.2012 14h53
Pour les expatriés, HK occupe le 3e rang des villes d’Asie où il fait bon vivre

Hong Kong, avec une qualité de vie relativement bonne, prend la troisième place parmi les 49 villes d'Asie où il fait bon vivre, pour les employés expatriés en 2012, en hausse par rapport à la cinquième place en 2011, après Singapour et Kobe, au Japon, selon un sondage publié mardi.

Toutefois, la hausse de Hong Kong dans le classement n'est pas le résultat d'une amélioration de la qualité de la vie. "Malheureusement, cela est a attribué à la détérioration de la qualité de la vie ailleurs», a déclaré Lee Quane, directeur régional Asie, de l'ECA International une société de conseil en ressources humaines qui est à l'initiative de l'enquête de cette année.

Quane a expliqué lors d'une conférence de presse que Hong Kong est arrivé en troisième position, dépassant les villes jaopnaises de Tokyo et Yokohama, qui ont perdu une fois place dans le classement suite aux retombées inévitables du tremblement de terre et du terriblee tsunami qui ont frappé le Japon en mars 2011.

En attendant, Hong Kong a encore une relativement bonne qualité de vie par rapport à d'autres endroits en Asie, a confié Quane. L'enquête, menée par la société installé en Grande-Bretagne-, comprenant 49 villes asiatiques évalués dans dix catégories, notamment les conditions climatiques, les risques pour la santé, la pollution de l'air, les biens et services, les infrastructures, le logement, l'éducation et ainsi de suite.

Singapour continue d'occuper la première place de ce classement, avec son air de bonne qualité, une infrastructure solide, de bonnes condiitons pour l'accès aux soins, une criminalité très basse et de faibles risques pour la santé. "Les autres villes ont peu de chances de ravir la première place à Singapour dans un proche avenir",selon Quane.

Par rapport à Singapour, Hong Kong, dispose aussi de bonnes infrastructures, des biens et services et logement, mais la ville est plus touchée par les catastrophes naturelles comme les typhons, ce qui a un impact sur mode de vie et le quotidienn des habitants. Mais pour Quane : "Le principale sujet qui divise Hong Kong et Singapour est la pollution de l'air".

Comparativement à des villes comme New Delhi et d'autres endroits en développement qui sont sujettes à une mauvaise qualité de l'air. "C'est là que Hong Kong a échoué," a souligné Lee Quane.

Pendant ce temps, les scores restent stables pour les villes de Chine continentale, bien qu'elles se retrouvent plus loin dans le classement par rapport à Hong Kong. Shanghai, classé 12e, est le lieu de la partie continentale ou il fait bon vivre, suivent ensuite les villes de Beijing, Nanjing et Guangzhou. Les Infrastructures, les biens et services, et la pollution de l'air restent les domaines où les villes chinoises devraient consentir plus d'efforts, selon l'enquête.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Un air frais venu de l'élection du nouveau président de la Banque mondiale
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?