Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 17.04.2012 09h38
Internet devient une force puissante dans l'opinion publique

La Chine fait aujourd'hui souvent face à des problèmes sociaux brûlants, du fait de la pression croissante de l'opinion publique, et Weibo, le micro-blog chinois, a joué un grand rôle dans la conduite des changements sociaux, selon un récent rapport.

Un rapport analysant la fréquence et le contenu des recherches par mots-clés sur baidu.com, le principal moteur de recherche en Chine, a ainsi qualifié 349 problèmes de « sujets brûlants en ligne », en hausse de 30 % depuis 2010.

« Si vous le décomposez, vous y trouverez près d'un incident par jour l'année dernière en moyenne (ce qui signifie que) la société chinoise est entrée dans un âge où les sujets brûlants sont devenus communs », a indiqué Yu Guoming, professeur à l'Université Renmin de Chine, à Beijing, qui a dirigé les recherches.

Les recherches ont montré que les questions qui ont le plus préoccupé les internautes ont été « le niveau de vie, la sécurité publique et la responsabilité sociale », selon la fréquence des recherches sur Baidu.

Selon l'étude, le réseautage social, y compris Weibo, a fait de ces sujets brûlants non plus des cas particuliers, mais des cas interdépendants.

« Les sujets en ligne, après avoir été amplifiés et reliés à des questions connexes, peuvent exercer un impact plus important et contraindre les autorités à y réfléchir à deux fois avant de prendre une décision », a déclaré Liu Shanying, chercheur à l'Académie Chinoise des Sciences Sociales, un groupe de réflexion gouvernemental.

D'après M. Liu, bien que les recherches du Professeur Yu n'aient concerné que les internautes, elles ont toutefois une signification universelle dans son reflet de la société de demande dans son ensemble.

L'équipe du professeur Yu a également conclu que Weibo, sur lequel quelque 20 % des questions brûlantes sont apparues en 2011, est devenu une source d'information majeure pour l'opinion publique.

« Weibo peut changer l'écologie sociale et le contexte politique de la Chine dans un avenir prévisible, forcer les acteurs dominants à prendre en compte les réactions du public lorsqu'ils prennent une décision, et éventuellement parvenir à une écologie sociale équilibrée », a déclaré le Professeur Yu.

Un exemple, a-t-il dit, a été la réglementation sur la sécurité des cars de transport scolaires.

Les premières directives émises par la Chine sur la sécurité des cars de transport scolaires ont pris effet mardi, à la suite d'une série d'accidents de cars de transport scolaires meurtriers qui ont déclenché la colère du public. Beaucoup de gens ont exprimé leurs préoccupations et leurs suggestions par l'entremise de Weibo.

L'importance croissante de Weibo, cependant, peut conduire à l'émergence de rumeurs en ligne et « porter atteinte à l'ordre social », ont dit les autorités.

Lors la dernière vague de lutte contre les rumeurs en ligne, les autorités chinoises ont d'ailleurs retiré plus de 210 000 messages en ligne et fermé 42 sites depuis mars, a déclaré Liu Zhengrong, un haut responsable du Bureau d'Etat d'Information sur Internet, lors d'une conférence de presse qui s'est tenue jeudi dernier.

Selon M. Liu, certains internautes ne savent pas distinguer le vrai du faux et le Gouvernement comme les sites Internet doivent « prendre des mesures » pour les aider à faire cette distinction.

La population d'internautes en Chine a atteint 513 millions de personnes en janvier ; c'est la plus grande au monde, selon un rapport du Centre d'information sur le Réseau Internet en Chine.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?
Un « plus grand rôle » pour les économies émergentes
Assistance à l'Afrique pour qu'il puisse y naître un « mécanisme producteur du sang »