Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 16.04.2012 08h16
Neuf Européens sur dix favorables à une aide aux pays en développement pour l'accès à l'énergie (enquête)

95% des Européens se sont prononcés favorables à une aide aux pays en développement pour l'accès à l'énergie, dans le cadre de l'éradication de la pauvreté, selon une nouvelle enquête de l'Union européenne (UE).

Les résultats de l'enquête Eurobaromètre Flash ont été publiés vendredi à l'approche du sommet de l'UE sur l'énergie durable pour tous, qui réunira lundi prochain dans la capitale belge de Bruxelles des représentants de l'UE, des Nations Unies, des pays en développement, de l'industrie, de la société civile et du secteur privé.

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, le président de la Commission européenne, José-Manuel Barroso, le directeur général de l'ONUDI, Kandeh Yumkella, et la directrice de l'ONU Femmes, Michelle Bachelet, assisteront à ce sommet.

Pour le commissaire européen au développement, Andris Piebalgs, les Européens considèrent l'énergie comme un élément indispensable pour vaincre la pauvreté dans les pays en développement. "L'énergie est essentielle à la santé, à l'éducation, à l'alimentation, et pour répondre à tous les besoins fondamentaux. En investissant dans l'accès à des énergies propres dans les pays les plus pauvres, nous contribuerons à la réalisation du double objectif d'une croissance durable et inclusive et de l'atténuation du changement climatique", a-t-il déclaré.

Interrogés par les enquêteurs, 95% des Européens estiment qu'il est important d'avoir accès à l'énergie pour vaincre la pauvreté (61% pensent que c'est très important; 34% pensent que c'est relativement important). Ce pourcentage est légèrement inférieur à ceux obtenus pour d'autres éléments, comme l'eau et l'assainissement (100%), les denrées alimentaires (98%) ou la paix et la sécurité (99%).

90% des citoyens de l'UE sont d'avis que Bruxelles devrait aider les pays en développement à améliorer l'accès à l'énergie (48% tout à fait d'accord et 42% plutôt d'accord).

77% d'entre eux pensent que, dans le futur, la principale source d'énergie des pays en développement devrait être une source renouvelable, comme le vent, l'eau ou le soleil. Peu considèrent que la priorité devrait être donnée au pétrole, au charbon ou au gaz (7%), au nucléaire (6%) ou à la biomasse (4%).

83% des Européens estiment que, lorsque l'UE aide les pays en développement à améliorer l'accès à l'énergie, elle en retire également des avantages, sous la forme d'un accroissement des échanges commerciaux ou de la création d'emplois.

L'énergie détermine la capacité de croissance et de développement d'une société. Selon l'UE, environ 1,3 milliard de personnes dans le monde n'ont pas accès à l'électricité et aux possibilités qu'elle offre de travailler, d'apprendre ou de faire fonctionner une entreprise. Quelque 2,7 milliards de personnes utilisent du bois, du charbon, du charbon de bois ou des déchets animaux pour cuire leurs repas et chauffer leur logement, s'exposant ainsi, de même que leur famille, à des fumées et des vapeurs qui nuisent à leur santé et contribuent directement à la mort de près de 2 millions de personnes chaque année.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Un « plus grand rôle » pour les économies émergentes
Assistance à l'Afrique pour qu'il puisse y naître un « mécanisme producteur du sang »
Commentateur du Quotidien du Peuple : soutenons fermement la juste décision du Comité central du PCC