Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 06.04.2012 08h24
Les vêtements sur-mesure en plein essor

Tous les week-end, le marché Yaxiu de Beijing est en pleine effervescence, les clients chinois nationaux et étrangers étant pour la plupart à la recherche d'une bonne affaire sur les vêtements sur-mesure.

« Les prix des vêtements dans les grands magasins de Beijing sont extravagants », déclare un client. « Dans un grand magasin, un chemisier peut coûter près de 1 000 yuans (159 dollars), mais un chemisier sur-mesure fait ici coûte autour de 300 yuans - beaucoup plus abordable. »

Au marché Yaxiu, les clients peuvent choisir la couleur, le style, le tissu et le tailleur. Ils sont même encouragés à marchander au meilleur prix. Certains tailleurs font même des chapeaux ou des écharpes personnalisés.

« Mon entreprise affiche une croissance annuelle. Une des raisons relève de ce que nous sommes moins chers, mais une autre raison est que les personnes ne peuvent pas trouver de vêtements adaptés à leur taille dans les grands magasins. A Beijing, beaucoup d'expatriés ont des difficultés à faire leurs achats dans les magasins de la ville, parce qu'ils ont des tailles et des goûts différents de ceux de la population locale », a déclaré Gu Hongjian, un tailleur de Beijing, un mètre autour du cou et un morceau de craie dans la main.

« Les manches des chemises de prêt-à-porter sont trop longues et le col est trop serré pour moi, chaque année, je dois donc faire faire mes chemises sur mesure. Et, le prix est évidemment plus intéressant », précise un client grec.

Yaxiu n'est pas le seul endroit en Chine à connaître un essor des vêtements faits sur-mesure. Zhang Congbin, un tailleur de la ville de Chine méridionale de Guangzhou, promeut son entreprise de vêtements sur-mesure grâce à un microblog sur sina.com. Il a attiré plus de 55 000 adeptes et reçoit des dizaines de commandes chaque jour. Zhang affirme vouloir « offrir de bons vêtements que les gens peuvent se permettre d'acheter ».

« Ce n'est pas seulement un meilleur prix et une meilleure qualité. Les gens riches ont tendance à s'habiller différemment et les vêtements faits sur-mesure peuvent vous donner une apparence spéciale », ajoute Gu.

Selon Henry Chiu, un tailleur de Shanghai, les clients s'enrichissant, 70 % des étrangers et 30 % des clients locaux s'intéressent davantage aux marques.

« Je suis arrivé en Chine pour la première fois il y a huit ans. Partout on pouvait voir les personnes aisées porter Versace, Armani. Les marques étaient omniprésentes », a déclaré Raymond Mark Clacher, directeur général de marque pour Gieves & Hawkes. « Mais aujourd'hui, l'agent, le vrai, est très intelligent, beaucoup plus discret ».

Les experts de l'industrie estiment qu'avec la poursuite de la croissance économique en Chine, le sur-mesure est devenu plus populaire. Cibler le haut de gamme est un nouveau modèle économique émergent en Chine au cours des dernières années et qui offre les compétences d'un tailleur expérimenté, des tissus italiens et britanniques et un service de qualité.

« L'an dernier, Gieves & Hawkes a connu un développement très rapide en Chine », a précisé Clacher. « En 2010, la Chine a supplanté le Royaume-Uni pour devenir le plus important marché mondial de Gieves & Hawkes en volume de ventes. Nous avons enregistré une croissance de 20 % en glissement annuel en 2011 et nous prévoyons à une deuxième augmentation de 20 % en 2012. »

Gieves & Hawkes a été fondée en 1771 au 1 Savile Row, à Londres. La société a pénétré le marché chinois en 1995 en ouvrant son premier magasin au Beijing Peninsula Palace Hotel. A ce jour, la société a ouvert plus de 100 magasins sans toute la Chine et dit vouloir être présent dans presque toutes les provinces.

Selon Consultancy Bain & Co, la valeur du marché des vêtements masculins haut de gamme augmente de 14 % par an, à comparer la croissance annuelle de 8 % des vêtements féminins.

La croissance vient principalement de Chine, les hommes, comptant pour 75 % du marché du luxe, un marché qui augmente de 20 à 25 % par an. Le développement de la mode masculine ne se limite pas à la Chine. Selon Herms, à New York, les ventes de ses magasins pour homme a dépassé les 30 % de croissance des ventes aux États-Unis.

« Sur le marché chinois, les hommes veulent tout simplement la meilleure qualité au meilleur prix, tout le temps. Ils portent de magnifiques costumes, des sacs, des ceintures et des montres », a précisé Clacher. « Ils réfléchissent. Ils savent reconnaître la qualité. »

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Position ferme sur les prix des maisons
BRICS : la nouvelle voix mondiale
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions