Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 05.04.2012 14h28
Le suspect de la fusillade dans une école d'Oakland aurait agi par vengeance

Le suspect de la fusillade qui avait fait sept morts dans un lycée de la ville d'Oakland aux États-Unis pourrait avoir ouvert le feu par colère contre un administrateur de l'école et quelques élèves, ont estimé mardi les enquêteurs.

One Goh, 43 ans, a été identifié par les rescapés et par des témoins comme le suspect dans la fusillade qui a eu lieu lundi matin à l'université d'Oikos à Oakland, ville de l'État de Californie, fusillade qui avait fait sept morts et trois blessés.

D'origine coréenne, M. Goh a été arrêté mardi, et a déclaré aux enquêteurs que l'une des administratrices de cette école chrétienne était l'objet de sa colère, selon la police.

Le suspect a dit être venu à cette école dans le but de " trouver un administrateur", a déclaré mardi le chef de la police de Oakland Howard Joardan lors d'une conférence de presse.

Le suspect a également déclaré aux enquêteurs avoir eu l' impression que certains anciens camarades de classe se moquaient particulièrement de lui en raison de sa faible maîtrise de l' anglais.

M. Goh a été scolarisé à cette université mais l'a quittée en novembre de l'an dernier, et la police a indiqué qu'il pourrait avoir été expulsé pour des problèmes de comportement.

L'incident de ce lundi, l'un des plus graves meurtres de masse de l'histoire de la baie de San Francisco, a plongé dans le trouble la communauté locale.

Les sept victimes étaient pour la plupart des élèves, à l'exception de l'une d'entre elles qui était secrétaire à l'université, a-t-on appris. Ces victimes, six femmes et un homme, étaient âgées de 20 à une quarantaine d'années, et provenaient de différents pays tels que Nigeria, Népal et Philippines.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Position ferme sur les prix des maisons
BRICS : la nouvelle voix mondiale
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions