Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 27.03.2012 08h26
De plus en plus d'hommes veulent devenir minces
Des jeunes hommes font de l’exercice sur des tapis roulants dans un club de remise en forme Impulse Total Fitness à Weifang, dans la Province du Shandong. En Chine, les employés plus minces sont favorisés dans de nombreux secteurs tandis que ceux qui sont en surpoids peuvent être étiquetés comme paresseux et pas dignes de confiance. Naguère, c'étaient surtout des femmes qui étaient obsédées par la perte de poids et le maintien de leur silhouette, mais depuis peu de plus en plus d'hommes s'y mettent également. [China Daily]

Le désir de plus en plus d'hommes d'avoir des muscles abdominaux « en tablettes de chocolat » leur coûte du temps et de l'argent, mais cela contribue aussi à l'expansion du marché de l'industrie de la forme et de la minceur en Chine.

Liang Zhongxin, un vendeur spécialiste chez un détaillant d'appareils électroniques, âgé de 27 ans, a ainsi déboursé le mois dernier 6 000 Yuans (952 Dollars US) pour adhérer à un club de remise en forme. Selon lui, ce sera un investissement plus intéressant s'il réussit à atteindre son objectif de perte de poids.

Pour Liang, 6 000 Yuans, ce n'est pas rien - ses revenus mensuels se montent à 4500 Yuans environ.

Liang dit qu'il veut perdre 20 kilos et regagner de la confiance et une image positive de lui-même. Il pèse en effet actuellement environ 98 kg pour une taille d'1m75 environ.

Son patron l'a averti que son surpoids peut être néfaste pour ses perspectives de carrière.

Le jeune vendeur dit qu'il a remarqué que dans de nombreuses entreprises, les employés ayant une belle apparence sont favorisés tandis que les employés en surpoids sont susceptibles d'être étiquetés comme paresseux et pas dignes de confiance, quand bien même c'est injuste.

« Naguère, seules les femmes étaient obsédés par la perte de poids et le maintien de leur silhouette, mais depuis peu, les hommes s'y mettent aussi », a-t-il dit.

Les industries de la minceur et de la remise en forme en Chine se tournent maintenant vers les hommes, ceux-ci attachant une importance croissante à leur poids et à leur image personnelle.

« Les temps changent et les idées aussi. Quand j'avais 40 ans, on pensait qu'un homme avec un ventre rond pouvait être un homme d'affaires prospère, mais aujourd'hui, un homme en surpoids, malgré son âge, est considéré comme inférieur », a déclaré Lu Qingtian, cadre supérieur dans une usine de confection, âgé de 53 ans.

La Chine compte plus de 325 millions de personnes en surpoids ou même souffrant d'obésité. Ce chiffre pourrait doubler dans les vingt années qui viennent. Avec l'explosion du nombre de personnes obèses, la valeur totale du marché de la remise en forme et de la minceur en Chine pourrait atteindre 70 milliards de Yuans, selon un article publié par le China Youth Daily.

Sun Xiaoyang, directeur des ventes dans une chaîne de salles de gymnastique de Shanghai, a déclaré en 2011 que sa société a ouvert trois établissements à Shanghai. Chacune d'entre elle a enregistré l'adhésion de quelque 300 membres en l'espace de tout juste une semaine. La chaîne prévoit d'en ouvrir cinq autres en 2012, a indiqué M. Sun.

Il a remarqué qu'un nombre croissant d'hommes rejoignent les clubs de remise en forme et passent des heures sur les équipements et à faire de l'aérobic.

« Certains d'entre eux essaient de perdre du poids, mais la plupart d'entre eux sont déjà bien bâtis. Ils veulent seulement devenir plus musclés », a indiqué M. Sun.

Selon M. Sun, contrairement aux femmes en surpoids, les hommes obèses sont trop timides pour exposer publiquement leurs formes.

« Ils ont tendance à embaucher un entraîneur privé, ou ils arrêtent de venir au bout de deux ou trois séances », a-t-il déclaré.

Le prix de l'adhésion annuelle pour les gymnases varie de 800 Yuans à 4 000 Yuans, en fonction de l'accès aux cours d'entraînement et des équipements.

Ce que les hommes préfèrent
« Alors que les femmes ont tendance à prendre les adhésions les moins chères et ne font que du yoga et de l'aérobic, les hommes semblent eux être plus enclins à dépenser de l'argent pour des séances d'entraînement assisté par des machines et même des séances de coaching privé - et ils achètent davantage de produits de remise en forme comme les poudres de protéines et de L-carnitine », a indiqué M. Sun.

Hua Yangyang, un spécialiste en communication, âgé de 27 ans, a dit qu'il passe au moins huit heures chaque semaine dans la salle de gym.

« J'ai perdu près de 10 kg en 16 mois. C'est quelque chose dont il n'y a pas de quoi être particulièrement fier par rapport à beaucoup d'autres pertes de poids réussies mais je me sens mieux et plus confiant quand j'ai moins de gras et plus de muscles », a-t-il déclaré.

Hua a dit qu'il dépense environ 300 yuans chaque mois en produits de conditionnement physique, y compris en pilules de L-carnitine pour la perte de poids, en poudre de protéines et en substituts de repas, qui l'aident à accélérer son métabolisme, à construire ses muscles et à réduire son appétit.

Hua Yangyang dit que les gymnases sont devenus de véritables réseaux sociaux où les adhérents parlent des marques de produits qu'ils utilisent, s'aident les uns les autres lors des exercices sur matériel et forment des binômes compétitifs pour voir qui peut obtenir de meilleurs résultats dans un temps limité.

Les livres, les programmes vidéo et les services de coaching en ligne pour faire un régime connaissent également une expansion en Chine, nombre d'entre eux ciblant spécifiquement les hommes qui veulent perdre du poids.

« Ceux qui se vendent le mieux concernent la façon de se faire des muscles et comment garder la forme grâce à des exercices. La plupart des livres sont destinés aux lecteurs masculins qui attachent de l'importance à la qualité de la vie », a déclaré Xu Juan, un employé d'une librairie située dans le District de Huangpu à Shanghai.

Un livre importé de 200 pages sur les régimes alimentaires, et destiné aux hommes, coûte 187 Yuans mais selon les acheteurs, le prix en vaut la peine.

« Si ce bouquin m'aide à perdre 5 kg, alors le rapport coût-efficacité dépassera celui de ces crèmes amincissantes que ma femme utilise », a déclaré Zhu Jinzhe, un lecteur qui a acheté cinq livres consacrés à la minceur masculine en un seul après-midi, en février dernier.

David Kirchhoff, président et directeur général de Weight Watchers International Inc, une entreprise qui aide ses clients à surveiller leur consommation de nourriture grâce à un système basé sur des points et qui tient des réunions régulières, a déclaré que sa société envisage de s'étendre en Chine, d'après un article publié dans le Wall Street Journal.
Malgré le fait que les services de coaching de régime en ligne coûtent environ 200 Yuans par mois, Zhong Fei, un professionnel des services financiers âgé 36 ans, a acheté ce service sans la moindre hésitation après qu'un ami le lui ait recommandé.

« Je pense aussi à prendre un chien pour perdre plus de calories quand je l'emmènerai promener », a déclaré M. Zhong.

Certaines personnes qui essaient de mincir pensent que perdre du poids n'a rien à voir avec le fait de manger.

« Je pense que tout ce dont vous avez besoin pour perdre du poids ou maigrir est une paire de bonnes chaussures de sport afin que vous puissiez marcher pendant une heure après le dîner. C'est comme ça que j'ai perdu 15 kg en neuf mois », a dit ainsi Guo Shugang, un ingénieur à la retraite âgé de 65 ans qui habite dans le District de Zhabei à Shanghai.

« Il vous suffit de continuer à faire de la marche et vous n'aurez pas à vous faire des cheveux au sujet des effets secondaires des pilules ou ni à vous inquiéter de perdre le plaisir de manger », a-t-il dit.

Les avantages sont que vous oublierez les factures médicales pour maladies liées à l'obésité et que vous récolterez les louanges de votre femme, a ajouté M. Guo.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 26 mars
Sélection du Renminribao du 26 mars
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine