Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 26.03.2012 09h19
La Chine va interdire les transplantations d'organes provenant de condamnés à mort

La Chine est en train d'élaborer un système national de don d'organes, qui sera mis en œuvre en tant que projet pilote dans 16 provinces et régions, afin de réduire sa dépendance envers les dons d'organes provenant de détenus condamnés à mort et d'encourager les dons d'organes du public.

Il y aura également des directives concernant l'aide et l'assistance financière aux familles de donneurs d'organes décédés en difficulté.
Selon les statistiques du Ministère de la Santé, quelque 1,5 million de personnes ont besoin d'une greffe en Chine, mais 10 000 transplantations environ seulement sont réalisées chaque année.

L'insuffisance des dons d'organes venant du public a pour conséquence que la majorité des organes transplantés proviennent de condamnés à mort exécutés – et encore seulement avec le consentement préalable de ceux-ci.
Ces dernières années, la Chine ayant préconisé une application mesurée de la peine de mort, cela a entraîné une diminution des dons d'organes provenant de condamnés à mort.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 25 mars
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine
La décision de l'OMC sur les terres rares révèle une faille du système
L'« aurore » a-t-elle fait son apparition en Libye ?