Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 22.03.2012 09h19
McDonald fait de bonnes affaires en Chine malgré les scandales

Les affaires de McDonald semblent se porter de mieux en mieux, même après la constatation d'irrégularités dans le processus de préparation des aliments et des systèmes de gestion de la chaîne de fast-food, mis en évidence lors de la diffusion de l'émission de CCTV « La Journée des Droits des Consommateurs Chinois », diffusée le 15 mars. Après la diffusion du programme, un journaliste du Beijing Evening Nouvelles s'est rendu dans les restaurants McDonald Chunxi Lu à Chengdu et à Wangfujing, et il a pu constater que les affaires marchaient bien sur les deux sites.

Certains clients ont déclaré aux journalistes qu'ils continueraient à aller chez McDonald même après les révélations de CCTV. Cependant, Internet pullule de critiques du géant américain des fast-food, avec de nombreuses personnes qui appellent les médias à faire davantage de visites secrètes pour savoir si le dernier cas signalé est un incident isolé, ou un problème d'échelle de cette industrie.

Le restaurant McDonald de Chunxi Lu à Chengdu était pourtant bondé hier à 15 heures, et de nombreux clients exprimaient leur soutien à la société. Une cliente du nom de Mao a ainsi dit avoir lu l'article sur Internet mais ajouté qu'elle ne croyait pas que les problèmes révélés par l'article étaient graves. Elle a souligné que tout cela ne lui couperait pas l'appétit ni n'entamerait son désir de manger chez McDonald.

Un client du nom de Lin a quant à lui fait remarquer que par rapport aux précédents problèmes de sécurité alimentaire, les dernières constatées chez irrégularités McDonald « sont plus rassurantes qu'[elles ne sont] un problème ».

McDonald Chine a indiqué qu'il travaillait avec les services gouvernementaux pour étudier la question et avait exigé de la totalité de ses 1 400 restaurants de procéder à des inspections et de renforcer les mesures de surveillance afin d'éviter que des cas similaires n'interviennent dans le futur. Toutefois, les restaurants McDonald que le journaliste de Beijing Evening News a visité hier fonctionnent normalement, et ni les responsables de la sécurité des produits, ni aucun personnel de gestion interne de McDonald n'étaient clairement visibles.

Toutefois, les opinions exprimées sur Internet étaient elles en fort contraste avec celles entendues dans les points vente McDonald.

Ainsi, un internaute du nom de «Daichao-Terry » a écrit sur son microblog : « Comment osez-vous vendre ce genre de produits contaminés à notre peuple ? ». Ce sentiment a été très présent dans de nombreux messages à la suite de la diffusion de l'émission de CCTV. Zheng Yuanjie, un célèbre écrivain chinois d'ouvrages pour enfants, a quant à lui écrit sur son microblog: « Eh bien, même la nourriture rapide occidentale n'est pas propre à présent ».

Un internaute du nom de « Super Shuiwang » a posté hier un commentaire sur la page de Tianfu Community, disant : « Peut-être que les normes sanitaires de McDonald sont plus sévères que celles de quelques marques nationales. Toutefois, si des normes sont établies, vous devez travailler dur pour vous y conformer ». Il a également encouragé d'autres internautes à procéder à leurs propres enquêtes discrètes pour voir si des problèmes similaires ont lieu ailleurs.

Après avoir regardé l'émission, de nombreux téléspectateurs étaient curieux de savoir comment ce genre d'enquêtes est mené. Hier, un certain nombre de journalistes de CCTV impliqués dans l'élaboration de l'émission ont révélé leurs secrets.

Le journaliste d'investigation M. Zhang évoqué ses raisons qui ont fait de McDonald la cible de son enquête.

« Les gens sont habitués à prendre connaissance d'articles sur des végétaux souillés et illégaux, alors qu'en est-il des entreprises qui ont des normes très strictes ou une image d'entreprise parfaite ? », a-t-il dit.

« Donc, j'ai travaillé comme employé de McDonald pendant près de trois mois et j'ai constaté un grand nombre d'infractions. Lorsque certains types d'aliments dépassent ou sont sur le point de dépasser leur date de péremption, l'employé ou le gestionnaire qui travaille dans la cuisine utilisait des signaux secrets et convenus pour informer les employés servant les clients, afin de promouvoir les ventes ».

Il a poursuivi ainsi : « Par exemple, lorsque les ailes de poulet frites sont sur le point de dépasser leur date de péremption, le personnel qui travaille dans la cuisine va les appeler 'savoureuses ailes de poulet frites'. Ces signes secrets ne sont compris que par les employés de McDonald. Les clients sont tenus dans une ignorance totale ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 21 mars
L'« aurore » a-t-elle fait son apparition en Libye ?
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation