Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 05.03.2012 09h18
« Je ressens aussi la hausse des prix à Beijing », affirme un diplomate roumain
La 5e session du XIe Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC), le plus haut organe consultatif politique du pays, s'est ouverte le 3 mars à 15 h au Grand Palais du Peuple à Beijing.

Chaque année, on assiste à la même scène de réunion particulière au moment des « deux sessions » au premier étage du Grand palais du peuple : les gens présents ne sont pas des représentants parlementaires, certains ne parlent même pas chinois, mais ils suivent tous avec intérêt l'actualité politique chinoise. Ce sont les représentants diplomatiques étrangers invités à assister aux « deux sessions ».

Le 3 mars dans l'après-midi s'est ouverte la 5e session du 11e comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), et le président de la CCPPC Jia Qinglin a présenté le rapport d'activité du comité permanent devant la session plénière. Le premier secrétaire de l'ambassade de Roumanie en Chine Mircea Chitic assistait à cet événement pour la cinquième année.

« Je suis à Beijing depuis cinq ans, et je viens ici chaque année », explique-t-il dans un chinois courant. « Le rapport du président Jia était très complet, et l'attitude ouverte de la Chine à notre égard me laisse une impression profonde ».

Au centre d'information des « deux sessions », il est allé chercher le Global Times du jour et une pile de livres sur la Chine, dont « La Chine en 2012 ». Il est très satisfait du service offert par le centre d'information.

Lorsqu'on l'interroge sur son expérience de cinq années de vie à Beijing, il répond que « tout change pour le meilleur, mais les prix sont de plus en plus élevés. Comme les Pékinois, j'aimerais savoir quand les prix redescendront ».

Au sujet des « deux sessions », il s'intéresse comme de nombreux Chinois à la question de la réforme du pays. « Il s'agit de la dernière session de ce comité national, j'attends donc une formulation plus précise de la direction et de la voie que prendra la réforme de la Chine », indique-t-il.

« J'accorderai une grande attention au rapport d'activité du gouvernement qui sera présenté dans la matinée du 5 mars, je me lèverai d'ailleurs plus tôt, car la circulation dans Beijing sera sans doute difficile », dit-il avec un air d'expérience.

Des représentants des ambassades étrangères en Chine sont conviés à assister aux « deux sessions » depuis les années 1980, et de nombreux documents comme le rapport d'activité du gouvernement sont traduits en anglais, en français, en espagnol, en russe, en allemand, en japonais et dans d'autres langues pour aider les journalistes et diplomates étrangers à suivre l'événement.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 3 mars
Les deux sessions de l'APN et de la CCPPC : ce qui nous préoccupe et nous intéresse le plus
Manille joue à nouveau les fauteurs de troubles
Se battre pour ses droits fait partie de la vie des affaires