Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 15.02.2012 08h11
À Guizhou, un couple centenaire célèbre ses 90 ans de mariage

À l'occasion de la Saint-Valentin 2012, un couple centenaire chinois qui vient de célébrer son 90e anniversaire de mariage a ému de nombreuses personnes. Des internautes disent qu'ils recommencent à croire en l'amour. « 50 ans sont les noces d'or, 60 ans sont les noces de diamant, 90 ans forment véritablement un mariage inébranlable. »

Yang Shengzhong, âgé de 109 ans, et son épouse Jin Jifen, âgée de 106 ans, habitent dans le département autonome Qiannan de la province du Guizhou (sud-ouest de la Chine). Leur maison de bois se trouve dans un environnement paradisiaque, avec de l'air frais, des bois épais, et des ruisseaux limpides.

Dans leur village paisible, seuls les coups de l'horloge traditionnelle dans le salon et les mains ridées de ces deux personnes âgées témoignent du temps qui passe.

Ils se souviennent encore du palanquin de leur mariage. « Il n'a apporté que des Ciba (gâteaux de riz glutineux) et deux vêtements neufs. Il a fait porter un palanquin pour m'emmener chez lui », se rappelle Mme Jin en souriant.

Ils se sont mariés à l'âge de 19 ans pour M. Yang et à 16 ans pour Mme Jin. Ils sont de bonne humeur. Mais la vue et l'audition de M Yang diminuent. Il faut souvent répéter plusieurs fois à haute voix pour qu'il entende.

Ils ont trois enfants, dont deux filles qui se sont mariées à l'extérieur du village. Ils habitent avec leur fils cadet Yang Xiuli et leur belle-fille Li Shaofen. Ils ont célébré la fête du Printemps (le Nouvel An chinois qui est tombé cette année le 23 janvier) avec les membres de cinq générations de la famille.

Leur mémoire du passage des époques est floue. Leur vie s'améliore de jour en jour. Ils entendent dire que des voisins sont allés travailler dans la capitale provinciale. Les cadres du district et du village leur rendent souvent visite. « Je ne connais pas beaucoup de choses. Mais je comprends ce qui est bon ou mauvais. Aujourd'hui, le pays prend soin de nous. Ça, c'est bien », a déclaré M. Yang.

Leur rare voyage est d'aller voir leur fille mariée dans la province du Hebei (nord de la Chine). Bien que leur état de santé ne leur permette pas de faire de longs trajets, Mme Jin espère toujours voyager à Beijing avec son mari.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 14 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?