Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 07.02.2012 17h02
Un doute sur la sécurité des Hamburgers chez McDonald's

De nombreux clients souhaitent que McDonald's publie plus d'information sur le soi-disant"pink slime", après que la compagnie ait officiellement nié l'utilisation de ce produit dans la fabrication d'hamburgers en Chine, mais McDonald's a indiqué dimanche ne pas prévoir davantage de commentaire sur la question. La viande de boeuf traitée à l'ammoniac, ou les garnitures choisies de boeuf maigre comme la compagnie l'appelle, n'ont pas été utlisées dans la préparation des plats depuis l'année dernière.

"Ce produit est hors de notre chaîne d'approvisionnement depuis le mois d'août de l'année dernière," a indiqué McDonald's dans un communiqué.
"Nous passant toujours en revue l'évolution de nos normes pour nous assurer de continuer à servir de la nourriture sûre et de haute qualité à nos clients."

L'utilisation du boeuf traitée à l'ammoniac a été approuvée par le ministère américain de l'Agriculture, ce qui signifie que ce traitement est généralement reconnu comme sûr".

"En Chine, l'utilisation de ce procédé de production est également acceptable en vertu des lois appropriées," a déclaré Zhihong, un professeur assistant de l'Université agricole de Chine de l'Université de la science alimentaire et de l'ingénierie nutritionelle.

"Mais avec l'ajout de certains acides, l'hydroxyde d'ammonium peut se transformer en nitrate d'ammonium. Plus important, le"pink slime" est habituellement employé en tant qu'aliment pour animaux dans certains pays. Cela pourrait pourrait amener quelques personnes à se sentir dégoûter d'en consommer comme viande de boeuf".

Chine McDonald's, l'autorité de gestion pour le troisième plus grand marché du leader mondial de la chaîne de restauration rapide a publié une annonce publique concernant cette substance :"La qualité et la sûreté des aliments pour nos clients est une priorité absolue. Le boeuf dans les hamburgers est frais, ce qui signifie aucun hydroxide d'ammonium".

Cependant, une enquête en ligne menée par Sina, un site populaire chinois, a trouvé un large scepticisme par rapport à cette l'annonce. Plus de 88 % des 24.980 personnes interrogées dimanche à 18 h : ne croient pas que les branches en Chine n'aient pas utilisées cette substance.

Environ 70 % des interrogés déclarent qu'il n'achèteraient plus de tels produits.

"Ils sont fiers de leurs normes uniformisées pour les approvisionnements de matière première dans le monde entier. Comment se peut-il que les magasins aux USA utilisent la"pink slime" tandis qu'en Chine, ils n'en utilisent pas ! Demande Zhang Yanchen, un résidant de Shijiazhuang, de la province de Hebei.

Beaucoup d'autres commentaires ont demandé à la compagnie de fournir plus d'informations.

" Dans le monde, on ne peut pas permettre un double standard sur la qualité des produits alimentaires", a déclaré Qiu Baochang, avocat et chef du groupe de l'association des consommateurs de Chine."Les clients ont le droit de savoir. En plus, en tant que compagnie responsable, elle devrait agir pour maintenir sa reputation".

Un fonctionnaire du bureau des relations publiques de Chine McDonald' s, qui se fait appeler Weng, a indiqué que la compagnie avait publié l'information nécessaire et qu'aucun autre communiqué ne serait publié pour le moment. Cependant, beaucoup de clients continuent de manger joyeusement à McDonald's. A pékin, un restaurant de la rue de Heping ouest dans le quartier de Chaoyang a été bien approvisionné pour le déjeuner de dimanche.

Sept des clients ont déclaré que la question de la"pink slime" ne les dérangeaient pas, car ils ne mangaient pas d'hamburgers. Trois clients n'avaient même pas entendu parler de ce problème.

"Les nouvelles au sujet du L'utilisation du boeuf traitée à l'ammoniac, n'a pas eu d'influence sur le volume des clients pendant les week-ends", a déclaré Zhang Peng, le directeur d'une succursale.

"J'ai foi en McDonald's. Une fois, j'ai visité l'entreprise, qui m'a profondément impressionné par sa surveillance stricte de l'approvisionnement et de d'autres procédures" confiait Dong Jinshi, le vice-président exécutif de l'association internationale d'emballage alimentaire. En disant que la compagnie devrait permettre à plus de consommateurs de faire confiance à ses produits en apportant une réponse claire aux interrogations, y compris la prise en charge des personnes- des clients, des experts et des fonctionnaires de gouvernement - pour visiter leurs installations de productions et de voir et juger par elles-mêmes.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 7 février
Sélection du Renminribao du 7 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?