Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 21.12.2011 08h10
Shanghai, havre des étrangers en Chine

Le Bureau municipal des statistiques a annoncé hier que Shanghai possède la plus importante population de citoyens étrangers de toutes les villes et provinces de Chine, avec environ 143 200 résidents étrangers.

Près d'un étranger en Chine sur quatre vit à Shanghai, apprend-on du sixième recensement national effectué en novembre 2010.

Shanghai compte 208 300 résidents d'outre-mer au total, en incluant les personnes originaires de Hong Kong, Macao et Taiwan aux rangs des citoyens étrangers. Seule la province du Guangdong la dépasse.

La population d'outre-mer représente près d'un pour cent du total des résidents de la ville, estimé à 23,02 millions de personnes.

La Chine a décidé pour la première fois l'an dernier d'inclure les résidents d'outre-mer dans son recensement.

« De plus en plus de résidents d'outre-mer ont envie de déménager à Shanghai, un centre économique international, depuis la crise de 2008 », affirme Ren Yuan, professeur de l'Institut de développement social et de politique publique de l'Université Fudan.

En s'appuyant sur l'une de ses études, il indique que les résidents d'outre-mer ne représentaient que 0,56 % de la population de la ville il y a dix ans.

La Nouvelle zone de Pudong, le district de Changning et le district de Minhang comptent la plus grande concentration de résidents d'outre-mer vivant au sein de communautés internationales, selon le bureau municipal.

Les trois pays d'origine principaux des résidents étrangers à Shanghai sont le Japon, les États-Unis et la Corée du Sud. La majorité des résidents étrangers vient de pays développés, et non de nations en développement.

Plus de 60 % des expatriés à Shanghai travaillent à des postes exigeant de hautes qualifications ou une expérience d'encadrement, selon le recensement.

« La ville compte peu de travailleurs migrants de l'étranger, car les travailleurs migrants chinois occupent les postes vacants dans les industries à forte demande en main-d'œuvre », explique M. Ren.

« Les résidents d'outre-mer et les travailleurs migrants compensent le manque structurel de main-d'œuvre de la ville », ajoute-t-il.

Avec l'arrivée croissante d'étrangers dans la ville, les mariages mixtes sont ainsi plus fréquents. Environ un cinquième des 110 000 ménages d'outre-mer compte un époux non originaire de la partie continentale de Chine.

En outre, plus de la moitié des foyers d'outre-mer ne comptent qu'une seule personne. La plupart des résidents d'outre-mer sont jeunes ou d'âge moyen, et l'âge moyen des résidents d'outre-mer est de 33 ans.

Plus de 50 % des résidents d'outre-mer se sont rendus à Shanghai pour y travailler ou faire des affaires, tandis qu'environ 20 % arrivent dans la ville pour leurs études. Les autres sont venus rendre visite à des membres de leur famille, immigrent ou séjournent à Shanghai pour d'autres raisons.


Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine présente ses sincères condoléances pour la mort de Kim Jong-Il
Nouvelles principales du 20 décembre
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis