Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 01.12.2011 08h37
Une compagnie aérienne chinoise s'engage à améliorer l'anglais de ses équipages après un décollage non autorisé au Japon

La China Eastern Airlines, une compagnie aérienne basée à Shanghai, a déclaré mercredi qu'elle allait renforcer la compétence linguistique en anglais de ses pilotes, deux jours après qu'un de ses vols a été accusé d'avoir décollé sans autorisation au Japon.

Un porte-parole de la compagnie aérienne a annoncé que cette dernière allait davantage travailler à la capacité de ses équipages à communiquer en anglais afin d'éliminer les obstacles à la communication entre les pilotes et les contrôleurs du trafic aérien à l'étranger au cours des vols internationaux. Il n'a cependant pas confirmé si ce décollage non autorisé avait été provoqué par des problèmes de compréhension.

La compagnie aérienne s'engage à coopérer pleinement avec les autorités de l'aviation japonaise pour enquêter sur cette affaire, a-t-il indiqué.

Lundi, un Airbus A330-200 effectuant un vol MU516 entre Osaka et Shanghai aurait décollé vers 13H45 sans l'autorisation des contrôleurs de l'aéroport international Kansai d'Osaka, selon les médias japonais.

Malgré le fait qu'aucun accident n'a été déploré, le ministère japonais des Transports a lancé une enquête, car une telle opération de vol est soupçonnée d'avoir enfreint le droit de l'aviation.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine élabore les grandes lignes de réduction de la pauvreté dans les zones rurales pour les dix prochaines années
Nouvelles principales du 30 novembre
Ce ne serait pas seulement le vaincu qui « paierait un prix cher » pour la guerre
L'immolation par le feu vue de la règle fondamentale du bouddhisme
La France désire être le « sonnailler » quant à l'ingérence dans la situation en Syrie