Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 18.11.2011 08h09
Chine : le directeur d'une maternelle arrêté et des responsables suspendus suite à l'accident meurtrier d'un autobus scolaire

Le directeur d'une maternelle dans la province du Gansu (nord-ouest) a été arrêté suite à un accident meurtrier d'un autobus scolaire qui a fait 20 morts mercredi.

Li Jungang, directeur de la maternelle "Little Doctor" de la commune de Qingyang du district de Zhengning, a été arrêté mercredi pour des raisons de responsabilité, selon Zuo Jianghua, porte-parole du gouvernement de la commune de Qingyang.

Fan Jungang, le chauffeur du camion qui a heurté l'autobus scolaire a également été arrêté pour avoir causé l'accident, a ajouté M. Zuo.

Deux chefs adjoints du gouvernement du district et les chefs des bureaux de l'Education et de la Circulation routière du district ont été suspendus de leur poste suite à l'accident.

Les parents des élèves de la maternelle ont indiqué que la surcharge du bus scolaire était un problème depuis longtemps, malgré plusieurs plaintes.

L'accident est survenu vers 9h40 dans le bourg de Yulinzi du district de Zhengning, lorsqu'un bus scolaire de neuf places transportant 64 personnes est entré en collision avec un camion chargé de charbon, tuant 20 personnes et blessant 44 autres.

Une enquête préliminaire a révélé que les sièges du bus scolaire avaient été retirés afin de faire plus de place pour les passagers, et que le bus roulait trop vite par mauvais temps, a indiqué M.Zuo.

Après cet accident, plusieurs provinces et villes ont publié des circulaires exhortant à des inspections complètes de tous les bus scolaires.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de l'Afrique
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?