Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 21.10.2011 13h13
La nourriture dans les trains rapides sera comparable à celle servie dans les avions

Les trains rapides ne serviront plus chaque jour de nourriture à longue durée de conservation, a annoncé le ministère des Chemins de fer pour répondre aux inquiétudes des passagers concernant la sécurité des aliments.

À leur place, le ministère a demandé à ce que les trains proposent de la nourriture réfrigérée, qui sera réchauffée avant d'être servie, à l'instar de ce que servent les compagnies aériennes sur leurs vols.

Les aliments offerts dans les trains rapides sont devenus sujets à débat un peu plus tôt dans le mois, après qu'un passager se fut plaint sur internet que les étiquettes des repas offerts dans les trains présentaient une date limite de consommation de six mois.

Ce message a généré des discussions sur la possibilité que ces aliments soient dangereux et contiennent de grandes quantités de conservateurs.

Les autorités du réseau ferré ont cherché à rassurer les passagers, affirmant que cette nourriture sous vide était tout à fait propre à la consommation et que les fournisseurs étaient sous licence.

Désormais, cependant, le ministère indique que les repas proposés dans les trains devront avoir une durée de conservation inférieure à 72 heures. Des mets réfrigérés seront offerts chaque jour, et les repas sous vide ne seront utilisés qu'en cas de pénurie.

Les responsables de la gestion des trains étudient également des alternatives et pourraient par exemple acheter des repas chauds le long de l'itinéraire.

Les en-cas vendus dans les trains rapides possèdent également une très longue durée de conservation. Les beignets frits servis pour le petit-déjeuner peuvent ainsi être congelés pendant 10 mois.

Les passagers sont aussi dubitatifs quant au goût de ces denrées.

« La nourriture avait peu de goût et était difficile à mâcher », se plaint un voyageur dans un message posté sur internet.

Les producteurs mettent néanmoins l'accent sur la sécurité de leurs aliments. « Nous avons adopté des procédés similaires à ceux utilisés dans la production d'aliments en conserves », explique un gérant de la compagnie Zhejiang Tonglu Guanhua.

Cette société fournit de la nourriture aux trains rapides depuis 2009, et les vérifications sont strictes, affirme le responsable.

Les universitaires partagent le point de vue des producteurs.

Grâce aux technologies actuelles, il est tout à fait possible de conserver du riz et des repas cuisinés pendant plus de six mois, précise Fan Zhihong, professeur agrégé à l'Institut de nutrition et de sécurité des aliments de l'Université d'agriculture de Chine.

La nourriture est stérilisée et peut être gardée durant de longues périodes sans ajouter de conservateurs, ajoute-t-il.

Le ministère demande également à ce que des repas plus abordables soient proposés aux voyageurs.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelles principales du 21 octobre
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine s'oppose à un rapport américain sur ses affaires intérieures
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Dénigrer la Chine est une mauvaise façon de faire campagne