Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 14.10.2011 11h22
Chine : la ville de Shenzhen enquête sur l'affaire de Gucci

Le gouvernement municipal de Shenzhen (sud) a ouvert une enquête sur Gucci, après l'accusation de maltraitance sur les employés dans un de ses magasins en Chine, a annoncé jeudi le Bureau des ressources humaines et de la sécurité sociale de Shenzhen.

Les autorités locales ont déclaré avoir lancé une enquête sur les règles et réglementations mises en cause et adoptées par la marque italienne.

Dans une lettre ouverte, d'anciens employés de la marque en Chine ont déclaré qu'ils étaient contraints de demander la permission d'aller aux toilettes ou de boire de l'eau, de faire des heures supplémentaires non rémunérées, et de payer de leur poche les objets volés en magasin.

Gucci China a limogé jeudi plusieurs managers et promis une revue de ses pratiques, mais les accusateurs qualifient le limogeage de responsables du magasin de moyen utilisé par Gucci pour détourner l'attention publique de son système de gestion défectueux.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine exprime sa ferme opposition à la pression des Etats-Unis pour faire réévaluer le yuan au moyen de leur législation domestique
Sanctionner la Chine n'apportera rien de bon à l'emploi aux Etats-Unis
Vive l'Amérique !
Les centres de la culture chinoise implantés à l'étranger permettent au monde entier de connaître la Chine