Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 25.09.2011 09h31
Chine : six fonctionnaires sanctionnés après qu'un "pétitionnaire" ait été sauvagement battu

Six fonctionnaires locaux ont été sanctionnés après qu'un touriste en route pour Beijing, pris à tort pour un pétitionnaire, a été sauvagement battu puis ramené de force dans sa province natale, ont annoncé samedi les autorités.

Zhao Zhipei, résidait en effet dans un hôtel proche du Bureau national d'Accueil des Visites et Plaintes du Public, quand, dans la nuit du 15 septembre un groupe de personnes a fait irruption dans sa chambre et l'a traîné, avec trois pétitionnaires de la province du Henan (centre), dans une camionnette en direction de la ville de Luoyang.

Zhao Zhipei a été sauvagement battu durant le trajet, et des reportages ont publié une photo de Zhao, inconscient et les vêtements en lambeaux, étendu au bord d'une route de

Luoyang.

Les autorités locales ont indiqué samedi qu'une entreprise privée de sécurité , commissionnée par les bureaux locaux d'Accueil des Visites et Plaintes du Public de Luoyang, était responsable de l'incident.

Yang Qi, chef de ces bureaux, a été immédiatement limogé. Un autre fonctionnaire, Dong Xianwei, a quand à lui été suspendu, tandis que quatre autres ont reçu des avertissements, ont déclaré les autorités.

En janvier, le Premier ministre chinois Wen Jiabao a rendu visite au Bureau national d'Accueil des Visites et Plaintes du Public, demandant aux fonctionnaires d'être responsables et dévoués dans le traitement des plaintes du peuple, ce service servant de moyen pour le public de critiquer et superviser les dysfonctionnements du gouvernement.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Wen Jiabao encourage les jeunes chinois et indiens à contribuer aux liens bilatéraux
Le 6e forum international des médias en langue chinoise tenu à Chongqing
Les pressions sur la devise chinoise se fondent sur une erreur (COMMENTAIRE)
Pourquoi la Chine est-elle toujours attaquée lors des élections présidentielles aux Etats-Unis ?