Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 14.09.2011 09h08
La transformation du mode de vie des Chinois
Dans un café près du lac Houhai de Beijing.

Durant les trente dernières années de réforme et d'ouverture, l'économie chinoise a connu un essor miraculeux. La population chinoise, créatrice de ce miracle, est principalement caractérisée par sa diligence. Avec le développement économique et social et l'augmentation des revenus, de plus en plus de gens commencent à ralentir le rythme et profiter d'une vie heureuse à travers des loisirs.

Les loisirs contribuent à ralentir le rythme de vie

« Cueillant des chrysanthèmes sous la haie de l'est, on voit aisément les monts du sud bien aimés ». Ces vers écrits par Tao Yuanming, un poète de la dynastie des Jin de l'Est (317-420), traduisent une vie agréable et idéale recherchée par les gens d'autrefois. Dans les temps modernes, malgré les prix élevés et la pression qui résulte de la concurrence intense, les attentes de la population pour cette vie agréable n'ont pas changé.

Liu Sisi, qui travaille dans une banque à Beijing, se passionne depuis peu pour les promenades le long des hutong (ruelle). Le week-end, Liu et ses amis sélectionnent une ruelle de Beijing pour prendre des photos, flâner dans des magasins et le long des murs tachetés, sur lesquels on aperçoit parfois des branches de grenadier.

« Je faisais des heures supplémentaires pour un projet chaque jour. J'étais occupé nuit et jour. Maintenant, ce projet est terminé. Je dois détendre mon esprit », explique Liu.

Selon elle, discuter avec des amis dans un café peut aussi contribuer à éliminer la pression du travail et les ennuis quotidiens.

Comme elle, de plus en plus de jeunes commencent à porter un intérêt accru aux loisirs. En quête de qualité de vie et du bonheur, ils se plaisent à se lancer dans les loisirs pour profiter de la vie à rythme lent.

Le mode de vie « métro-boulot-dodo », découlant d'une très grande attention à l'augmentation des revenus, aura un impact sur les loisirs pour la santé et la jouissance de la vie, estime le professeur Ma Guanghai de l'institut de philosophie et du développement social de l'Université du Shandong.

« Les loisirs et le travail sont des droits fondamentaux de la population. Les loisirs ne reviennent pas à la paresse ou à la perte de temps, ils permettent de mieux travailler et de mieux vivre », souligne Chen Guozhong, président de l'institut de planification et de gestion du tourisme de la province du Shandong.

Au début du mois d'août, le Shandong a publié le premier plan du tourisme et des loisirs des citoyens du pays, et a récemment lancé une campagne de loisirs à l'échelle de la province, afin d'encourager les habitants à participer largement à des activités et promouvoir le développement de l'économie des loisirs.

« Les loisirs sont à la fois un droit humain et une exigence de la nature. Ils entrent dans l'indice du bonheur et la qualité du développement économique », déclare Yu Chong, directeur du bureau du tourisme du Shandong. Selon lui, dans les pays développés, les gens consacrent un tiers de leur temps au travail, un tiers au sommeil, et un autre tiers aux loisirs. Les loisirs sont donc devenus une mesure importante de l'étape de développement et du niveau d'un pays. En même temps, les loisirs sont aussi une force productive qui peut générer la force motrice du développement économique, la consommation.

[1] [2]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Wen Jiabao: la Chine entend élever avec la France le partenariat stratégique sino-français à un nouveau niveau
La crise latente s'aggrave dans l'Union Européenne
Comment les Etats-Unis commémoreront-ils les attentats du 11 septembre ?
Il faut combattre les causes du terrorisme