Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 08.09.2011 17h25
Les autorités ouvrent une enquête sur la sécurité ferroviaire

Le ministère chinois des Chemins de fer a déclaré lundi que plus d'un tiers de ses agents a été envoyé sur les unités locales afin de mener une enquête approfondie sur la sécurité ferroviaire.

Cette décision est une tentative supplémentaire du ministère destinée à corriger les failles ferroviaires du pays.

« Aujourd'hui, la priorité est de garantir la sécurité du système ferroviaire ainsi que la stabilité et l'amélioration du style de travail, et de résoudre les problèmes à la racine », a précisé le ministère.

Les 318 agents – dont 78 cadres supérieurs - proviennent de 21 départements différents.

D'après l'annonce publiée sur le site Internet du ministère, 51 fonctionnaires travaillent actuellement avec le groupe d'inspection de la sécurité des TGV mis en place par le Conseil des Affaires d'Etat pour éliminer les risques liés aux trains à grande vitesse.

Le mois dernier, le vice-Premier ministre Zhang Dejiang a préconisé une révision approfondie des voies ferrées à grande vitesse du pays. Zhang a ajouté que des contrôles seraient effectués de mi-août à mi-Septembre afin de garantir la sécurité du trafic ferroviaire.

Le système ferroviaire à grande vitesse du pays a été remis en cause après qu'un train à grande vitesse a percuté le train arrière d'un autre TGV sur une ligne proche de la ville orientale de Wenzhou, le 23 juillet dernier, faisant 40 morts et près de 200 blessés.

La tragédie a poussé les autorités ferroviaires à prendre des mesures globales afin de calmer les inquiétudes du public sur la sécurité du trafic ferroviaire. Ces mesures comprennent notamment la réduction de la vitesse des TGV et l'ajustement à l'échelle nationale des horaires des trains le mois dernier.

Sheng Guangzu, le ministre des Chemins de fer, a déclaré que ces décisions avaient pour but « d'acquérir une expérience en termes de gestion de la sécurité ».

Selon le ministère, les fonctionnaires seront répartis dans plus de 40 sous-groupes pour inspecter la construction ferroviaire, le transport, la sécurité publique et de nombreux autres aspects.

En outre, la police mettra en place des missions spécifiques destinées à renforcer les contrôles de sécurité dans les gares à grande vitesse de 10 villes, dont celle de Pékin.

Selon le ministère, huit officiers de liaison auront pour mission de collecter les résultats des enquêteurs. Ils en informeront ensuite les bureaux de chemin de fer de chaque localité et les entreprises afin de corriger les problèmes dès leur détection.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le Premier ministre chinois participera au Forum de Davos d'été 2011 à Dalian
Quotidien du Peuple : la gestion de crise ne peut pas aider ConocoPhillips
Comment les femmes peuvent réussir dans un monde d'hommes
La Corne de l'Afrique, un test pour notre conscience