Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 23.08.2011 13h12
Fin de la visite du panchen lama dans le nord-ouest de la Chine

Le 11e panchen lama, Bainqen Erdini Qoigyijabu, a achevé dimanche sa visite de 13 jours dans la province du Gansu dans le nord-ouest de la Chine, a annoncé lundi le gouvernement local.

Le panchen lama, âgé de 21 ans, l'un des deux bouddhas vivants les plus révérés dans le bouddhisme tibétain, a visité la capitale provinciale de Lanzhou, ainsi que la préfecture autonome tibétaine de Gannan, lors de sa visite du 9 au 21 août.

Du 11 au 20 août, le panchen lama a effectué des rituels religieux, dont des interprétations des sûtras et des bénédictions, pour plus de 50 000 croyants du bouddhisme tibétain dans cinq monastères, dont Labrang, un monastère datant de 18e siècle situé dans le district de Xiahe, qui est considéré comme une institution d'éducation prestigieuse du bouddhisme tibétain en Chine.

Lors d'un séminaire avec des représentants du milieu religieux de la préfecture de Gannan, le panchen lama s'est dit impressionné par la liberté de religion dont jouit la population locale.

Il a appelé les bouddhistes tibétains à respecter la loi, soutenir l'unité nationale et à se comporter en conformité avec les doctrines bouddhistes.

Dans le district de Luchu, le panchen lama a visité des maisons nouvellement construites par le gouvernement local pour les bergers nomades.

Il a également fait des dons à plusieurs familles vivant dans la pauvreté dans la ville voisine de Hezuo.

A Lanzhou, le panchen lama a visité une raffinerie de PetroChina, l'Institut des physiques modernes de l'Académie des sciences de Chine et l'Université des nationalités du Nord-Ouest.

Le 11e panchen lama est né en février 1990 dans le district de Lhari, situé dans la préfecture de Nagqu dans le nord du Tibet.

Il a été reconnu en novembre 1995 par le gouvernement central comme étant la réincarnation du 10e panchen lama après une cérémonie de tirage au sort organisée pour trois candidats au temple Jokhang à Lhassa, la capitale de la région autonome du Tibet.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : Biden visite un lycée reconstruit après le violent séisme de mai 2008 au Sichuan
Beijing ne devrait pas être classée au huitième rang des villes chinoises
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains