Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 18.08.2011 08h05
Chine : de fortes pluies sont attendues dans le nord et une vague de chaleur devrait balayer le sud

De fortes pluies vont s'abattre sur le nord-ouest et le nord de la Chine, tandis qu'une canicule balayera le sud du pays dans les trois prochains jours, selon les prévisions du Centre météorologique national.

De fortes pluies sont attendues dans les prochaines 24 heures dans le nord et les régions orientales du nord-ouest de la Chine.

Des orages et des vents violents vont frapper certaines régions des provinces du Shaanxi (nord-ouest), du Shanxi (nord), du Jiangsu (est) et de Hainan (sud), ainsi que la côte méridionale de la région autonome Zhuang du Guangxi (sud).

Le Centre national a maintenu mercredi son alerte jaune à la canicule, annonçant que la plupart des régions du sud et plusieurs zones du sud-ouest devraient connaître des températures supérieures à 35 degrés.

La Chine utilise un système d'alerte à la chaleur à quatre niveaux : rouge, orange, jaune et bleu, le rouge étant le niveau le plus élevé.

Le Centre national a recommandé d'éviter toute activité en plein air en début d'après-midi et a rappelé les travailleurs en plein air de se protéger de la chaleur.

La chaleur persistante et l'absence de pluies ont provoqué une sécheresse dans certaines régions du sud. Un total de 26 districts ont été touchés dans la municipalité de Chongqing (sud-ouest), affectant 149 713 hectares de terres cultivées et laissant 613 000 habitants en manque d'eau potable.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang rencontre le chef de l'exécutif de Hong Kong
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale