Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 05.08.2011 08h38
Guo Meimei est « profondément désolée »

Guo Meimei, la femme qui a provoqué l'embarras de la Société de la Croix-Rouge de Chine en prétendant être l'un des dirigeants et en étalant son mode de vie luxueux sur Internet, a déclaré que tous ses biens étaient des cadeaux d'un chef d'entreprise et de sa mère, qui n'ont aucun lien avec l'organisation caritative.
Cette jeune fille de 20 ans sans emploi, qui a posté des photos de sa collection de sacs Hermès et de sa voiture de marque Maserati sur son microblog, a déclaré lors de « Larry Lang Live », une émission d'information chinoise sur les affaires diffusée hier, qu'elle était avant une personne économe qui éteignait toujours les lumières pour économiser l'électricité.

Elle a assuré que seulement deux des sacs Hermès qu'elle a montrés sont authentiques, l'un était un cadeau de sa mère pour ses 18 ans et l'autre un cadeau de Wang Jun, un promoteur de Shenzhen, ville de la province du Guangdong dans le sud de la Chine.

Guo a affirmé qu'un jour, Wang Jun lui avait dit qu'il avait l'intention d'investir dans une entreprise qui avait des liens avec la Croix-Rouge de Chine et avait plaisanté en disant qu'il pourrait lui obtenir un emploi de cadre dans l'organisation. Guo expliqua qu'elle avait alors changé son profil sur son microblog, passant de « actrice-chanteuse » à « Directrice de la Société de la Croix-Rouge du commerce » pour se vanter auprès de ses amis, mais qu'elle n'avait aucune idée de ce qu'était cette organisation.

Elle a assuré que jamais elle n'aurait pensé que cela provoquerait une telle colère des internautes, qui ont affirmé qu'elle avait puisé dans les donations faites à la Croix-Rouge pour financer son train de vie et qu'elle avait obtenu son poste grâce à sa relation avec un dirigeant adjoint de l'organisation caritative, dont le nom était aussi Wang Jun.

Guo a déclaré que Wang, le promoteur a par la suite retiré son investissement de 10 millions de yuans (1,55 million de dollars) dans la China Red Cross Bo'an Asset Management Co après qu'a éclaté le scandale, au moins de juin.

« Je me suis sentie profondément désolée. Ce n'était pas mon intention [de causer des problèmes] », a affirmé Guo, ajoutant qu'elle n'avait pas dépensé un seul yuan destiné à la Croix-Rouge pour financer son train de vie.

Guo said Wang, the real estate developer, later withdrew his investment totaling 10 million yuan (US$1.55 million) from the China Red Cross Bo'an Asset Management Co after the scandal broke in June.

La mer de Guo, Guo Dengfeng qui était présente lors de l'interview a expliqué qu'elle avait élevé sa fille seule après son divorce. Elle explique leur mode de vie luxueux par de bons investissements en bourse.

Avant la naissance de sa fille, Guo Dengfeng était déjà millionnaire et possédait deux propriétés à Shenzhen grâce à sa fortune boursière.

Guo Dengfeng a confié qu'elle avait essayé de compenser le traumatisme causé à sa fille par son divorce en lui achetant des produits de luxe.

Sa fille a assuré être une « personne foncièrement honnête » qui s'est habituée à vivre dans le luxe après avoir étudié à l'Académie cinématographique de Beijing, où elle a côtoyé des gens riches.

Elle a expliqué qu'elle espérait que cette interview clarifierait les choses et mettrait un terme au scandale.

Lorsque le présentateur Larry Lang a avancé que d'une certaine façon elle avait participé à la popularité de l'organisation, elle est restée bouche bée et n'a pas répondu.

Guo a finalement déclaré qu'elle souhaitait poursuivre une carrière dans l'industrie du spectacle et qu'elle avait posté le numéro de téléphone de son assistante sur son microblog.



Source: China.org.cn

Commentaire
comme d hab. DESOLE MONSIEUR...... une vraie... conne
c est consternant de conneries. tout comme elle...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : le typhon Muifa frappera la province du Shandong
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale
Chine : le porte-avions est légitime pour le développement pacifique du pays (Commentaire)