Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 29.06.2011 08h47
La baisse des taxes sur les produits de luxe n'est qu'« une question de temps »

La réduction des taxes d'importation sur les produits de luxe n'est qu'« une question de temps », les ministères concernés étant parvenus à trouver un accord général sur cette question, a déclaré lundi le porte-parole du ministère du Commerce Yao Jian.

Les ministères du Commerce et des Finances devraient soumettre une proposition comportant des mesures visant à promouvoir les importations au Conseil des affaires d'État (le gouvernement chinois). Selon Yao, elles devraient préciser les détails sur la baisse des droits de douane appliqués sur les produits de luxe.

La Chine s'est engagée à doubler ses importations d'ici 2015 afin de rééquilibrer sa balance commerciale.

Alors que la croissance des importations au cours des derniers mois a enregistré une baisse, des rumeurs ont laissé entendre que le gouvernement envisageait de diminuer les droits de douane sur quelques produits de luxe, notamment les cosmétiques, les cigarettes et l'alcool.

« Les autorités compétentes, ont, sur le principe, trouvé un accord sur la baisse des droits de douane appliqués à certains produits de luxe afin de favoriser les importations, même si des différences demeurent sur les détails », a déclaré Yao, sans préciser.

La hausse du revenu disponible et l'attention croissante accordée aux marques observées en Chine devraient permettre à celle-ci de dépasser le Japon d'ici 2012, en tant que plus grand marché de consommation des produits de luxe au monde, avec une valeur estimée de 14,6 milliards de dollars, selon l'Association mondiale du luxe.

Mais les chiffres de ce secteur montrent également que les consommateurs chinois dépensent quatre fois plus d'argent en produits de luxe à l'étranger qu'en Chine, du fait de l'importance des droits de douane et taxes appliqués dans le pays.

« Diminuer les taxes (sur les produits de luxe) est une tendance générale », a observé Liu Huan, conseiller auprès du Conseil des affaires d'État et directeur adjoint de l'École de taxation à l'Université centrale de finances et d'économie.

« Cela devrait stimuler la consommation domestique, car les consommateurs dépenseront davantage sur le marché national. »

Selon lui, la réduction des taxes signifiera également que la Chine tient les promesses faites à l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Depuis l'entrée de la Chine à l'OMC en 2001, les droits de douane ont baissé pour atteindre 9,8 % en moyenne, contre 15,3 % auparavant. Pourtant, les droits de douane sur les produits de luxe restent élevés à 30 % en moyenne, atteignant même jusqu'à 65 % sur le vin.

La Chine a promis l'année dernière d'accroître ses importations pour rééquilibrer sa balance commerciale et alléger la pression sur l'appréciation du yuan résultant de son large excédent.

Le ministère du Commerce a déclaré que les importations de produits de luxe et autres marchandises comme les produits de haute-technologie seront amplifiées.

Les fabricants de produits de luxe se réjouissent de cette décision.

« Cette baisse des taxes va très certainement favoriser nos affaires en Chine. Nous l'attendons avec impatience », a expliqué Lutz Bethge, président de Montblanc.

Depuis 2007, la Chine est le plus important marché du fabricant allemand de stylos, de montres et d'accessoires.

Les droits de douane, les taxes sur la valeur ajoutée et la taxe de consommation sur les produits importés, notamment les produits de luxe, ont représenté au total plus de 1 250 milliards de yuans (193 milliards de dollars) l'année dernière, soit 30 % des rentrées fiscales de la Chine.

Certains experts doutent cependant de l'efficacité de cette mesure.

« Ce n'est pas tout le monde qui peut s'offrir des produits de luxe, d'ailleurs la majorité ne le peut pas », a déclaré Yang Zhiqing, directeur adjoint de l'École de taxation de l'Université centrale de finances et d'économie.

Zhou Shijian, expert en commerce à l'université Tsinghua a exprimé son accord avec ce point de vue. « Les produits de tous les jours devraient être concernés par cette réduction de taxes, pas seulement les produits de luxe. »

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des groupes et individus honorés pour leur excellent travail dans les affaires de Taiwan
Le Premier ministre chinois appelle au renforcement de la coopération entre les entreprises chinoises et britanniques
Pourquoi la Chine a besoin d'une Union Européenne forte
Pour l'ordre en Mer de Chine Méridionale
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale