Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 22.06.2011 17h01
Harbin, ville de résidence provisoire des Juifs
Dans la boutique de marchandises d'usage courant de Nison Schifrin (au centre), à Harbin, dans les années 1920.

WANG XUEFEI, journaliste attitré

Trop méconnue, la vie des Juifs dans cette ville de la Chine du Nord-Est mérite qu'on s'y attarde, car elle permet de mieux comprendre ce qui fait maintenant la spécificité de cette ville.

«DEPUIS deux ans que je travaille ici, j'ai rencontré beaucoup de Juifs qui sont venus découvrir l'histoire de leurs ancêtres, raconte Zheng Yuanfeng, gardien de la nouvelle synagogue de Harbin (appelée aussi Beit Hamidrash). Un jour, deux dames juives y ont vu une photo de mariage. En découvrant que le couple de nouveaux époux était bel et bien les parents de l'une d'elles, celle-ci n'a pu s'empêcher de s'exclamer. » La synagogue n'attire malheureusement pas beaucoup de visiteurs, mais elle ne manque pas d'anecdotes comme celle-là.

Située dans la province du Heilong-jiang, Harbin est une ville où, à une certaine époque, des Juifs ont trouvé un habitat provisoire. Beaucoup d'ancêtres de Juifs, notamment les parents et le grand-père d'Ehoud Olmert, ancien premier ministre d'Israël, y ont vécu. Quand il était petit, ses parents lui ont beaucoup parlé de ce qu'ils avaient vécu dans cette ville. En janvier 2007, quand M. Olmert a visité la Chine, il s'est rendu au cimetière juif de Harbin où repose son grand-père.

L'arrivée des Juifs

Des Juifs ont commencé à immigrer à Harbin, principalement de la Russie, à la fin du XIXe siècle. Après la Guerre russo-japonaise (1904-1905) et la révolution d'Octobre (1917), le nombre de Juifs y a particulièrement augmenté. Au début des années 1920, à la suite de la guerre civile russe, il y en avait environ 20 000.

Tout comme Harbin, Shanghai et Kaifeng (Henan) ont également accueilli des Juifs. Selon Wang Jian, chercheur de l'Académie des Sciences sociales de Shanghai et vice-directeur du Centre de recherche sur les Juifs de Shanghai, les Juifs de Harbin ont une origine différente de ceux qui ont habité Shanghai et Kaifeng. Ce sont des Juifs venus probablement de Perse ou d'Inde qui, depuis la dynastie des Song (960-1279), ont habité Kaifeng pendant des générations. Les Juifs de Shanghai étaient de trois types : des Juifs sépharades du Moyen-Orient qui étaient venus en passant par l'Inde; des Juifs russes, dont certains venaient de Harbin; et des Juifs allemands et autrichiens qui étaient arrivés pendant la Seconde Guerre mondiale. Pour leur part, la majorité des Juifs de Harbin étaient des immigrants qui avaient voulu échapper à la persécution du tsar russe. Li Shuxiao, chercheur au Centre de recherche sur les Juifs, relevant de l'Académie des Sciences sociales de la province du Heilongjiang, est aussi d'avis que l'exclusion des Juifs de la Russie tsariste est la véritable cause de leur venue à Harbin. À ce moment-là, en Russie, on disait que les Juifs étaient responsables de tous les problèmes sociaux du pays, et ils ne profitaient pas d'un statut égal dans beaucoup de domaines, notamment l'éducation, l'emploi et l'habitation. Des années 1880 jusqu'au début du XXe siècle, les Juifs ont aussi afflué à Harbin parce que la Russie encourageait alors l'émigration vers le Nord-Est de la Chine.



[1] [2] [3] [4]

Source: La Chine au présent

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao présente ses condoléances à Medvedev après un accident aérien russe
Prochaine visite en Chine d'un dirigeant de l'opposition de Libye
Pour l'ordre en Mer de Chine Méridionale
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale
Un seuil sur le chemin pour connaître l'Occident