Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 16.06.2011 08h41
Un hôpital de Beijing nie avoir dissimulé des décès liés à des bactéries résistantes

Les autorités sanitaires ont exclu mardi une épidémie liée à une bactérie résistante dans l'un des plus importants hôpitaux de la ville, une hypothèse soulevée par un message posté sur un microblog lundi, prétendant que l'hôpital avait caché 10 décès causés par la bactérie.

L'auteur du message, surnommé « Lucky Likun » a également posté une photo montrant trois hommes se tenant devant l'hôpital Anzhen, l'un des plus réputés de Beijing pour les maladies cardio-vasculaires. Ils tenaient des banderoles proclamant que de nombreuses personnes étaient décédées dans cet hôpital à cause d'une bactérie résistante et réclamaient le droit de voir le directeur de l'établissement.

L'hôpital a posté une déclaration sur son microblog officiel lundi à 22h00, disant qu'il n'y avait pas eu de décès causés par une bactérie résistante et que l'auteur du message erroné était un membre de la famille d'un patient qui était décédé à l'hôpital.

La déclaration a précisé que cette dame âgée de 40 ans avait subi une chirurgie cardiaque en avril et qu'elle avait été affectée par une bactérie pathogène appelée

acinetobacter baumannii ou A. baumannii.

Selon cette déclaration, la bactérie a affaibli le système immunitaire de la patiente qui est décédée au mois de mai.

« La famille n'a pas été satisfaite de la compensation reçue et a publié cette fausse information afin d'attirer l'attention du public. »

A. baumannii pénètre dans le corps par le biais de blessures ouvertes, cathéters et tubes respiratoires. Elle n'est pas dangereuse pour les personnes en bonne santé, mais le personnel de santé et les visiteurs peuvent apporter la bactérie à l'intérieur de l'hôpital.

Un employé de l'hôpital Anzhen, qui a refusé de révéler son nom, a déclaré à China Daily que la famille du patient avait demandé 1 million de yuans (154 000 dollars) en compensation, mais que l'hôpital ne leur avait donné que 600 000 yuans.

L'employé a également confié qu'il ne s'agissait pas du premier cas de A. baumannii dans cet hôpital. Les administrateurs n'ont pu être joints mardi.

Néanmoins, Zhang Jianshu, l'un des attachés de presse du Bureau de la santé de Beijing, a déclaré à China Daily qu'il n'y avait pas eu de cas de bactéries résistantes à Beijing.

« Des milliers de patients se rendent à l'hôpital Anzhen chaque jour et la plupart sont des cas graves. Le fait qu'il y ait eu dix décès au cours du mois dernier n'est pas choquant », remarque Zhang.

Selon un article du New York Times publié en février 2010, la résistance aux médicaments de la bactérie A. baumannii cause le décès de dizaines de milliers de personnes chaque année dans les hôpitaux américains.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Rencontre des présidents chinois et tadjik à Astana
Les présidents chinois et kazakh s'entretiennent du partenariat stratégique bilatéral
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?