Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 13.06.2011 15h48
Des étrangers auraient été trompés par des médicaments traditionnels chinois à Beijing

Lors d'une excursion à Beijing, il peut vous arriver de visiter une pharmacie, de vous voir diagnostiquer une maladie dont vous ignoriez l'existence auparavant et finalement d'acheter des médicaments traditionnels chinois (MTC) onéreux.

C'est ainsi que des étrangers ont accusé une boutique de détail de Tongrentang Co., Ltd., le plus gros producteur de MTC de Chine, dont le siège est à Beijing, de les avoir induits en erreur en leur faisant acheter des médicaments dont ils n'avaient pas besoin et provenant de sources douteuses.

Wei De, un touriste américain, qui n'a souhaité donner que son nom chinois, avait réservé une excursion d'une journée auprès de l'agence de tourisme Xiandai, une filiale de China Travel Service, au Wangfujing Grand Hotel, dans le centre de Beijing, le 14 mai.

« Le programme de l'excursion comprenait la visite du tombeau de l'Empereur Yongle le matin et de la Grande Muraille l'après-midi, mais on nous a emmenés à la pharmacie Tongrentang Nanchengtianhui dans le District de Changping en milieu de journée », a t-il expliqué.

Arrivé dans la pharmacie, Wei De a été présenté à un « professeur » en blouse de médecin. Après que ce « professeur » ait pris le pouls de Wei, il lui a dit que ses reins étaient plutôt faibles, et il a donc payé 780 Yuans (120 Dollars US) pour une boîte de médicaments.

« Je me suis rendu compte que la plupart des touristes'souffraient' de problèmes similaires. Ce'professeur' a dit que nous avions tous de problèmes avec nos reins », a dit Wei.

La pharmacie Tongrentang, un nom très connu en Chine, a été fondée en 1669, et elle était autrefois chargée de fournir des médicaments à la famille impériale.

Le reçu émis par la boutique indique que le paiement a été effectué en faveur du service de consultation de l'Université de Médecine Chinoise de Beijing. Sur certaines boîtes de médicaments, on pouvait lire que le fabricant de ces médicaments était l'Hôpital de Médecine Chinoise Hanci, « situé dans la pharmacie Nanchengtianhui ».

De nombreux visiteurs étrangers se sont sentis floués, du fait que les médicaments achetés n'étaient pas produits par la célèbre pharmacie Tongrentang.

C'était mon premier voyage en Chine, et j'ai été escroqué dans cette pharmacie en mars. C'est scandaleux qu'ils aient détourné cette marque célèbre pour tromper les gens, a dit Alex Cleveland, qui vient de Suède.

Jiang Xiaodong, Directeur du Département publicité de Tongrentang, a précisé que « la pharmacie Nanchengtianhui est un des établissements franchisés de Tongrentang », mais il a dénié le fait que cette pharmacie ait vendu des médicaments provenant de sources inconnues à des prix trop élevés.

« Et si des consommateurs ont acheté des médicaments provenant de l'hôpital Hanci, alors cela n'a rien à voir avec nous », a dit M. Jiang.

Quant à savoir si les touristes ont payé trop cher et de quoi ces médicaments sont composés, l'Administration des Médicaments de Beijing a annoncé qu'elle commencerait une enquête dans la pharmacie Nanchengtianhui jeudi après-midi.

Les plaintes des touristes étrangers trouvent souvent porte close du fait de la barrière de la langue et du fait que certaines agences de tourisme et certains hôtels sont de mèche avec les vendeurs, a dit le gérant d'une agence de tourisme de Beijing, qui a souhaité conserver l'anonymat.

Pablo, correspondant du quotidien espagnol ABC, a connu une mésaventure similaire, et est allé se plaindre auprès du Bureau du Tourisme de Beijing, de son agence de voyages et de son hôtel. Tout ce qu'il a pu obtenir est une indemnisation de 700 Yuans de la part de son hôtel. Mais il n'a reçu aucune réponse à une douzaine de courriels de plainte, a t-il dit.

« Comme cela fait six ans que je vis en Chine, ce n'est pas à cause de cette mauvaise expérience dans la pharmacie que mon impression générale sur la Chine s'en trouvera affectée. Mais pour ceux qui ne sont venus qu'une fois, ils seront sans aucun doute déçus », a dit Pablo.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le 2e satellite d'observation lunaire chinois Chang'e-2 pénètre dans l'espace extérieur
Le Conseil des affaires d'Etat appelle à augmenter les dépenses dans l'éducation et à un développement sain du secteur logistique
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?