Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 26.05.2011 08h36
La nouvelle réglementation sur les animaux domestiques risque d'augmenter le nombre d'abandons à Shanghai

La nouvelle réglementation concernant les animaux domestiques à Shanghai pourrait conduire à l'abandon de nombreux chiens, avertissent des bénévoles pour la protection des animaux cités mercredi par le quotidien chinois en anglais China Daily.

Selon la nouvelle règle, entrée en vigueur le 15 mai, un foyer ne peut posséder qu'un seul chien.

La règle, qui n'est pas encore largement connue à Shanghai, fait partie en fait d'une réglementation lancée en 1997. Ce dernier règlement ne fait que rappeler l'ancien.

Jenny Sun, une bénévole de "I-dog-I-cat", un groupe qui a pour vocation de sauver les animaux errants, a déclaré qu'elle avait peur que des maîtres se voient obligés d'abandonner leurs chiens.

"Certains nouveaux maîtres, s'ils veulent vraiment respecter la loi, pourraient décider d'abandonner leur deuxième ou troisième chien", a-t-elle ajouté.

Han Zhiyao, propriétaire d'un magasin de chiots sur le marché des animaux domestiques de Wanshang dans le centre-ville de Shanghai, a indiqué qu'il était difficile pour les autorités de savoir qui enfreint la loi. Les maîtres savent depuis longtemps qu'il n'y a personne pour venir les inspecter et il est courant, pour éviter d'attirer l'attention, qu'ils ne promènent qu'un seul chien.

Mme Sun, pour sa part, a déclaré qu'elle ne s'opposait pas totalement à la nouvelle réglementation. "Il est raisonnable de limiter le nombre de chiens dans les villes", a-t-elle précisé. "Les chiens, surtout ceux de grande taille, ont besoin de beaucoup d'espace pour faire de l'exercice, et la réglementation protège en ce sens le bien-être des animaux", a-t-elle ajouté.

Shanghai compte plus de 600 000 chiens, dont seulement 50 000 enregistrés à la fin de 2010.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
S'inspirer de l'expérience tirée de l'Expo universelle et des jeux asiatiques dans la lutte contre la corruption
La Chine s'oppose à toute intervention étrangère en Syrie (porte-parole du ministère des A.E.)
Alcool au volant : tout reste à faire (ou presque...)
La voie du Tibet vers la démocratie